L'usine SFK Pâte Saint-Félicien remporte un Prix innovation de la CSST

L'usine SFK Pâte Saint-Félicien remporte un Prix innovation de la CSST

<![CDATA[

L’usine SFK Pâte de Saint-Félicien a reçu une mention d’excellence des Prix innovation de la Commission de la santé et de la sécurité au travail (CSST), dans la catégorie Grandes entreprises. L’entreprise a été honorée lors du Gala national pour l’invention d’un système d’entraînement pour brosse rotative.

Une fois par année, SFK Pâte doit nettoyer deux refroidisseurs d’eau dont les échangeurs sont dotés de 2 000 tubes chacun. Pour nettoyer ces 4 000 tubes d’une longueur approximative de 6 mètres, les travailleurs devaient manipuler une petite brosse au bout d’un tube avec un mouvement de va-et-vient créant ainsi des douleurs aux bras, aux épaules et au cou. Les employés devaient donc se relayer pour effectuer cette tâche éreintante qui nécessitait plusieurs journées de travail.

En raison de la présence d’eau, il était impossible d’utiliser un engin électrique pour effectuer la tâche. Le préposé à la ventilation, Gilles Parent, et le machiniste Martin St-Amand, ont alors conçu un premier prototype pneumatique qu’ils ont ensuite perfectionné. Désormais, le préposé à la ventilation manipule une brosse rotative accrochée à un rail lui permettant ainsi de nettoyer tous les tuyaux sans effort important. « Depuis les années 90 que je nettoie les tuyaux. Je me suis dit qu’il fallait que je trouve une manière de faire ça mécaniquement », explique Gilles Parent.

Lui et son compagnon de travail, Martin St-Amand, ont mis une dizaine de jours au total pour concevoir leur innovation.

Fonctionnement de leur invention

L’opérateur aligne la brosse devant le tube à nettoyer avant d’actionner une perceuse pneumatique à l’aide d’une pédale. La perceuse fait tourner une roue à l’intérieur du mécanisme entraînant la brosse dans le tube sur un arbre machiné. Le travail se fait ainsi en moins de temps et nécessite moins de travailleurs en plus d’être beaucoup plus efficace : « Maintenant, on peut passer trois ou quatre fois dans le même tuyau jusqu’à ce qu’il soit propre. Avant, on ne prenait pas le temps donc on augmente de beaucoup notre efficacité.» mentionne M. Parent

Ce type de refroidisseurs d’eau se retrouve un peu partout dans les usines, les hôpitaux et les écoles. Cette invention pourrait donc servir à plusieurs entreprises et ainsi réduire les conséquences reliées à ce travail manuel répétitif.

Les deux inventeurs et la direction de l’usine n’ont toutefois pas l’intention de mettre en marché leur brosse automatisée. Ils sont prêts à partager les plans et devis à quiconque serait intéressé à utiliser leur invention. « Au-delà de la commercialisation, ce type de reconnaissance, c’est une valorisation incroyable pour nos gars », indique le surintendant de la sécurité à l’usine de Saint-Félicien, Jérôme Laprise.

L’usine SFK Pâte de Saint-Félicien développe continuellement des initiatives pour améliorer la santé des travailleurs. Il s’agit de la troisième fois en quelques années seulement que l’usine est honorée lors des Prix innovation de la CSST. Leur dernier prix remonte à 2007 alors qu’un employé avait inventé une clé servant à ouvrir les wagons de manière sécuritaire. En 2003, l’usine de Saint-Félicien avait été honorée pour un système de remplacement de courroies plus sécuritaire.

Pour le directeur des ressources humaines à l’usine de Saint-Félicien, Janick Beaulieu, la santé et la sécurité au travail sont des éléments primordiaux dans les valeurs que l’entreprise véhicule : « Nous sommes très fiers que des travailleurs de l’usine participent à ce type d’innovation », déclare M. Beaulieu visiblement fier du travail accompli par ses collègues de travail.

Ce concours, organisé par la CSST, vise à récompenser les initiatives mise sur pied pour éliminer certains risques dans les milieux de travail et à les faire connaître.

]]>

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des