Mélanie Paul lance le cercle Mocassins et Talons hauts

Denis Hudon
Mélanie Paul lance le cercle Mocassins et Talons hauts
La femme d’affaires Mélanie Paul prépare le terrain en partenariat avec Danièle Henkel pour le lancement à l’automne du cercle Mocassins et Talons hauts qui aura pour mission de faire briller les femmes entrepreneures. (Photo : courtoisie)

Mélanie Paul d’Akua Nature est sur le point de réaliser un de ses grands rêves. Elle travaille à la mise sur pied d’un cercle, Mocassins et Talons hauts, dont la mission première sera de faire briller les femmes entrepreneures des Premières Nations.

Elle n’est pas seule à piloter ce projet puisqu’elle vient de s’associer à la femme d’affaires bien connue Danièle Henkel.

« Il reste encore beaucoup d’étapes à franchir, mais nous voulons que tout soit en place dès l’automne prochain. Notre objectif est de créer un lien physique et virtuel, un pont entre les femmes autochtones entrepreneures de partout au Québec », explique Mélanie Paul.

L’idée de lancer Mocassins et Talons hauts part du mouvement EnsembleInc., un appel à l’action pour une relance économique innovante.

« Nous voulons réunir les femmes entrepreneures autochtones et allochtones afin de créer des partenariats qui aideront à propulser leurs entreprises, une sorte d’incubateur accélérateur », poursuit celle qui est aussi à la tête de l’entreprise Inukshuk Synergie, spécialisée dans les énergies renouvelables.

Se donner des moyens

Mélanie Paul est convaincue que le développement économique joue un rôle de premier plan dans l’amélioration des conditions de vie dans les communautés autochtones, incluant les plus petites ou éloignées des grands centres.

Elle dit être consciente des défis importants à relever et croit que c’est ensemble et en innovant que des solutions viendront.

« Nous voulons créer des partenariats afin de favoriser les échanges tant sur les plans de la culture que de l’entrepreneuriat », conclut-elle.

Mélanie Paul ne peut en dire davantage pour le moment sur ce futur cercle, mais elle promet de faire état de la situation à l’automne.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *