Naissance de castors au zoo : une histoire de passion

Naissance de castors au zoo : une histoire de passion

<![CDATA[

Le Zoo sauvage de Saint-Félicien a le plaisir d’annoncer la naissance de trois castoreaux, nés le 2 juin 2014. Cela peut sembler banal à première vue d’annoncer une naissance de castors, surtout en considérant leur situation florissante en nature.

Une remise en contexte s’impose.Le Zoo sauvage a des castors canadiens dans sa collection animale depuis les tous débuts du Zoo en 1960. Dans les premières années, les castors étaient transférés de leur habitat de présentation à des quartiers d’hiver une fois le froid venu.

C’est en 1994 qu’un nouvel habitat est construit pour eux, avec la hutte des castors et la possibilité de les voir à l’intérieur. Dès ce moment, ils pouvaient demeurer dans leur hutte, construite sur le modèle naturel, à l’année.

C’est à partir de ce moment seulement que le couple de castors a commencé à se reproduire. Pendant plusieurs années, le couple a produit des jeunes dans cette hutte jusqu’à un âge avancé. À la mort de ce couple, d’autres castors sont venus vivre dans la hutte, mais quelques années ont été nécessaires avant de trouver un mâle et une femelle qui voudraient bien s’accepter et « fonder une famille ». On se rappellera que cette espèce est monogame, le mâle et la femelle formant un couple jusqu’au décès de l’un ou de l’autre.

Le mâle castor est un jeune d’environ 4 ans, rescapé de la nature. Il a rapidement adopté la hutte, mais refusait tout autre individu que nous pouvions lui présenter. Malgré leur abondance en nature, les castors sont parfois difficiles à obtenir.

C’est pourquoi le Zoo a tenté sa chance avec une femelle de l’Alberta, qui était en surplus dans un zoo. La jeune femelle, aujourd’hui âgée de 2 ans, avait été élevée au biberon et se cherchait un foyer. Elle est arrivée au Zoo en décembre 2012.

La stratégie développée par l’équipe du Zoo pour favoriser le pairage des individus a été de sortir le mâle de son habitat pour l’amener à la femelle qui était à la clinique vétérinaire. Sur le « territoire » de la femelle. Ainsi, l’équipe espérait que le mâle accepterait plus facilement la femelle. Et la magie a opéré. Le couple a intégré la hutte en 2013 et a eu sa première portée ce lundi.

Il s’agit donc du deuxième couple de castors dans l’histoire du Zoo à se reproduire. Et il aura fallu faire traverser le Canada à une femelle pour combler notre mâle difficile. Souhaitons longue vie aux heureux parents et à leurs petits.

Le Zoo sauvage prévoit donc un été fort occupé du côté animalier et est heureux de partager son quotidien avec les visiteurs.

]]>

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires