NORD-Bio: le local d’Alma est rendu trop petit !

Janick Emond, journaliste de l’Initiative de journalisme local
NORD-Bio: le local d’Alma est rendu trop petit !
La coordonnatrice et le président de NORD-Bio, Maryse Fortin et Réjean Côté voient l’avenir avec optimisme. (Photo : Trium Médias - Archives)

Les affaires vont bon train à la coopérative NORD-Bio. À tel point qu’on doit déménager son écomarché d’Alma dans un plus grand local.

« On est rendu avec tellement une grande clientèle et tellement de demandes que notre camp de base, comme on l’appel, est rendu trop petit. Présentement, nous sommes dans un local au centre-ville à côté de la scène Cogeco, mais quand on reçoit nos commandes, on a du stock jusqu’au plafond dans la chambre froide ! », lance la coordonnatrice de la coop, Maryse Fortin.

Ainsi, lorsque la saison se terminera en juin, la coop devra se trouver un nouveau local avant le début de la prochaine saison en octobre.

« On cherche vraiment à rester ici à Alma. C’est ici que nous avons la majorité de nos clients, c’est important pour nous de rester ici.  On cherche aussi un local assez grand qui nous permettra de demeurer longtemps. On prévoit que les affaires vont encore augmenter, donc on ne veut pas se retrouver coincé encore. »

Si la qualité et la plus grande variété de produits ont contribué à la hausse de popularité, le message de consommer local qui a frappé le Québec en mars 2020 a eu un impact considérable.

« Au début de la COVID, on a eu une grosse augmentation de clients. Au fil du temps, ç’a diminué, mais nous avons été gagnants puisque nous avons plus de clients qu’auparavant. »

Lac-Saint-Jean

Depuis octobre 2019, NORD-Bio a ouvert trois nouveaux points de chute. Un à Métabetchouan, un à Arvida et un à Chicoutimi. Ainsi, la coop se retrouve avec six points maintenant avec ceux d’Alma, de Jonquière et d’un deuxième point à Chicoutimi.

Maryse Fortin ne cache pas que maintenant, c’est le marché du Lac-Saint-Jean qui sera développé.

« On ne peut pas faire d’annonce, mais on peut dire que nous avons l’intention de mieux desservir le Lac à l’automne. »

Il n’a pas été possible d’obtenir plus d’informations à savoir quelles municipalités pourraient recevoir un point de chute ni quel jour de la semaine se ferait les livraisons.

« Nous sommes présentement en train de finaliser notre planification stratégique. On a fait une étude de marché et on a eu vraiment une bonne réponse de la clientèle. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires