Nouvelle convention collective pour les employés des centrales de Rio Tinto

Julien B. Gauthier - Journaliste de l’Initiative de journalisme local
Nouvelle convention collective pour les employés des centrales de Rio Tinto
(Photo : Archives)

Les 176 cols bleus et blancs qui travaillent pour les centrales électriques de Rio Tinto au Lac-Saint-Jean ont ratifié à 87,7 % l’entente de principe entre le syndicat et la multinationale.

D’une durée de quatre ans, celle-ci entrera en vigueur le 1er janvier 2021. Les différentes parties se sont entendues afin de fusionner les conventions collectives des cols bleus et blancs et aussi pour augmenter le nombre de syndiqués au sein de la division Énergie électrique de Rio Tinto.

« Nous avons atteint notre objectif de préserver nos emplois de qualité dans toutes les sphères d’activités d’Énergie électrique, y compris dans les services. C’est une belle victoire pour notre syndicat et pour nos membres », a déclaré Patrice Thibault, président de la section locale STEEN-SCFP 9875.

Grève pas nécessaire

Si l’entente n’avait pas été ratifiée, la grève aurait été déclenchée. Les négociations ont débuté pendant l’été, mais les négociations ont dû recommencer à zéro au mois d’octobre, qui ont été tenues sous l’égide d’une conciliatrice nommée par le ministère du Travail.

« Nous sommes satisfaits de cette entente négociée dans des circonstances atypiques. Nous avons réussi à maintenir la sécurité d’emploi et les conditions de travail de nos membres », a ajouté Jean-Julien Mercier, conseiller syndical du Syndicat canadien de la fonction publique.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires