Nouvelle vie pour Chalets et Spa Lac Saint-Jean

Photo de Louis Potvin
Par Louis Potvin
Nouvelle vie pour Chalets et Spa Lac Saint-Jean

<![CDATA[Chalets et Spa Lac Saint-Jean est vendu. Un groupe d’investisseurs a décidé de donner un nouveau souffle à ce complexe d’hébergement et de réaliser un projet de vie familiale.
Le jeune couple formé de Lydia Tremblay (27 ans) et Philippe Hudon (30 ans) a décidé de plonger dans l’aventure en s’associant avec les parents de Philippe, Guylaine Savard et Rémi Hudon.
Pour les accompagner, un mentor, Chantal Girard, actionnaire du Château Laurier de Québec. Maintenant retraité et vivant à Chambord, cet homme d’expérience veut contribuer à développer tout le potentiel du site.
« Sans Chantal, on n’aurait probablement pas acheté le site. Il a une très grande expérience du service à la clientèle qui va nous permettre de bien l’opérer et le développer. C’est une ressource inestimable », mentionne Philippe, qui est comptable de formation et enseignant au cégep de Saint-Félicien.

Sa conjointe, aussi comptable, est impliquée dans l’entreprise familiale Les Graines à Alma. Alors, ils ont fait des calculs, beaucoup de calculs, avant de faire le saut. Risqué?
« Il y a une fenêtre qui se présente. Est-ce qu’on saute ? J’ai toujours voulu me lancer en affaires, l’opportunité est là. Si je ne le fais pas, je vais le regretter toute ma vie. »
Projet de retraite
Pour Guylaine Savard et Rémi Hudon, il s’agit d’un projet de retraite.
« Je travaille à la ville de Roberval comme régisseuse à l’approvisionnement. J’ai un MBA. Mon expérience et ma formation vont servir à l’entreprise. Aussi, comme Rémi et moi nous faisons beaucoup de voyages, nous sommes exigeants et savons ce que les touristes recherchent », mentionne la femme.
Rémi Hudon est chef aux opérations au Service incendie de Roberval. C’est un homme à tout faire passionné de motoneige. Il voit notamment tout le potentiel du site à développer en hiver.
« Le sentier passe en face sur le lac. La progression de membres des clubs est de 5% au Québec. Les retombées économiques sont de 123 M$ dans la région. Il y a deux sentiers provinciaux qui mènent dans notre secteur. On va pouvoir tirer notre épingle du jeu. »
Sagesse
D’ailleurs, Rémi et Chantal sont des amis réunis par l’amour de la motoneige. Cette amitié les mène en affaires.
Chantal, plutôt discret, est l’exemple de la force tranquille qui connait le domaine. Il a été directeur de la réception et des revenus du Château Laurier, ce prestigieux hôtel de plus de 200 Chambres.
« Je veux partager mes connaissances avec ces personnes passionnées et m’impliquer à ma façon pour offrir une expérience unique aux gens qui vont séjourner. »

Le complexe compte plusieurs chalets de ce type avec six unités de logement. (Photo Trium Médias – Louis Potvin)

Un potentiel immense

« Chalets et Spa est un bijou qu’il faut prendre le temps de bien développer et on devra bien apprivoiser le marché! »
Enthousiaste, Philippe Hudon garde les pieds bien sur terre et ne veut pas bruler les étapes.
Le mentor, Chantal Girard, a la même philosophie. Lentement, mais sûrement.
« Si on travaille bien, on peut en faire un endroit de référence dans la région. Le site a un énorme potentiel », lance-t-il lors de la rencontre avec l’Étoile du Lac.
Pas question de changer le nom
« Ça dit tout! De plus, le complexe a une belle notoriété. On va travailler sur la mise en marché, sur le marketing et sur la qualité du service à la clientèle », ajoute Philippe.
Plein cet été

Le style des chalets fait fureur auprès des touristes européens.(Photo Trium Médias – Louis Potvin)

Le site, qui est composé de bâtiments de six unités de logement et d’un immense chalet rustique pouvant accueillir 20 personnes, peut héberger 124 personnes par jour.
Déjà, le complexe affiche pratiquement complet pour l’été.
« Il y a énormément de demandes l’été, ça se remplit rapidement. Comme nous avons accès à la plage et nous sommes bien situés, notre type d’hébergement est très populaire, notamment auprès des Européens », signale la directrice générale, Nadine Paquette.
L’équipe d’une vingtaine d’employés a très bien accueilli cette vente, précise-t-elle.
Spa
De plus, on retrouve un spa nordique, un espace massothérapie, des salles de réunions et un restaurant.
« Pour le Spa, nous voulons le faire connaître davantage. Nous sommes le seul au Lac-Saint-Jean et c’est une activité populaire en forte demande. On verra dans le futur s’il faut le bonifier », affirme Philipe.
Le volet colloques et réunions d’affaires sera aussi développé, car il y a un marché important. Surtout que le site est en mesure d’accueillir beaucoup de gens. L’expertise de Chantal Girard dans le domaine sera névralgique.
Aussi, on veut poursuivre pour accueillir des mariages et réunions familiales.
Force d’attraction du lac Saint-Jean
Pour ce qui est du restaurant, il sera ouvert les weekends et selon la demande des groupes. Les promoteurs ont une stratégie en tête pour mieux l’exploiter.(Photo Trium Médias – Louis Potvin)

La beauté du lac Saint-Jean attire. L’endroit est rêvé pour offrir différentes activités, dont la pêche. Les guides peuvent venir chercher le client en bateau.
Pour ce qui est du restaurant, il est sous-exploité et le groupe entend bien y remédier.
« Nous avons une vue superbe sur le lac avec une belle terrasse. C’est un restaurant avec cuisine à aire ouverte très bien équipé. On va le mettre en valeur », promet Chantal.]]>

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des