Parc industriel à Chambord : Le prolongement de la rue de l’Avenir bientôt complété

Denis Hudon
Parc industriel à Chambord : Le prolongement de la rue de l’Avenir bientôt complété
(Photo : Courtoisie)

La Municipalité de Chambord est à compléter le prolongement de la rue de l’Avenir, dans le secteur du parc industriel, afin d’y ouvrir sept nouveaux terrains. Cela portera à 14 le nombre d’espaces pour y loger des entreprises.

Le maire Luc Chiasson rappelle que ce sont des investissements de l’ordre de 1 M$ qui permettront d’accueillir de nouvelles entreprises.

« Nous n’avions plus aucun terrain disponible. Il faut maintenant se connecter au réseau de gaz naturel et on procédera dans les prochains jours à l’asphaltage. On devrait terminer avant la prochaine élection municipale ».

Chambord regarde aussi différents scénarios pour moderniser sa caserne de pompier.

« Comme on dit, elle manque beaucoup d’amour. On veut donner un mandat à des professionnels pour évaluer les coûts d’une rénovation et d’une construction neuve ».

L’édifice qui abrite également la maison de jeunes date des années 1950. Une nouvelle caserne pourrait voir le jour l’an prochain ou encore en 2023.

Domaine du Marais

Les démarches se poursuivent toujours afin de desservir en eau potable et en égout les résidents du secteur du Domaine du Marais. Une entente intermunicipale avec la ville voisine de Desbiens est envisagée d’ici à la fin de l’année. Le projet était évalué en 2018 à 4,3 M$ et les coûts pourraient encore augmenter.

Sa réalisation n’est cependant pas pour demain, prévient le maire Chiasson. L’administration est à la recherche d’aide financière par différents programmes gouvernementaux.

Ce quartier de villégiature complètement à l’est de la municipalité compte environ 90 résidences. Il est situé beaucoup plus près géographiquement de Desbiens. Les résidents seront rencontrés, d’autant plus que la facture serait assumée à 75 % par les utilisateurs et à 25 % par l’ensemble des Chambordais.

Par ailleurs, des débris de bois dans une baie près de la plage municipale ont causé bien des désagréments aux baigneurs cet été. La Municipalité demande une étude en environnement et des autorisations pour utiliser de la machinerie afin de pouvoir procéder à des travaux de nettoyage le printemps prochain.

Aréna

Quant à l’aréna, le Centre Marius-Sauvageau, le système de réfrigération des glaces mis en place en 2017, souffre de plusieurs fuites. La Municipalité est en pourparlers avec les entrepreneurs afin de corriger la situation.

« On croit pouvoir régler ça pour le début octobre, à temps pour la reprise des activités sur glace. La réparation de sept tuyaux défectueux doit se faire ce mois-ci ».

Partager cet article