Projet mijoté de longue date à Saint-Félicien : Investissement de 6,5 M$ pour un nouveau garage Toyota

Louis Potvin
Projet mijoté de longue date à Saint-Félicien : Investissement de 6,5 M$ pour un nouveau garage Toyota
Pierre-Luc, Stéphane et Gino Fortin sont heureux de pouvoir enfin annoncer qu’ils vont construire une nouvelle concession Toyota à  Saint-Félicien. (Photo : Courtoisie)

Les frères Gino, Pierre-Luc et Stéphane Fortin vont investir 6,5 M$ dans un nouveau garage Toyota à Saint-Félicien. Il sera le plus le grand de la région avec une superficie de 40 000 pieds carrés.

Le garage actuel ne convenait plus et l’espace n’était pas suffisant pour réaliser un agrandissement correspondant aux normes de Toyota.

« Toyota nous demandait au moins 19 000 pieds carrés, mais on a décidé de doubler la superficie afin de pouvoir loger une centaine de véhicules à l’intérieur du nouveau garage. On investit pour 50 ans et on s’inspire des grosses concessions de Montréal », lance l’un des propriétaires, Gino Fortin.

Depuis quelques années, les frères Fortin souhaitaient moderniser et agrandir la concession Toyota située sur le boulevard Sacré-Cœur. Le commerce, qui a vu le jour sous le nom de Chaine coopérative du Saguenay en 1969, ne disposait pas de l’espace nécessaire pour répondre aux exigences du constructeur automobile.

Il fallait donc trouver un nouveau terrain. La tâche n’a pas été facile. Même que les propriétaires ont pensé s’installer à Saint-Prime. Finalement, à la suite d’une entente avec la Ville, la nouvelle concession sera érigée à l’entrée sud de la municipalité.

Voici à quoi va ressembler le nouveau garage Toyota.

Augmentation des ventes

Avec ce nouveau bâtiment pouvant loger 100 voitures neuves, les propriétaires estiment augmenter de 10 à 18 % les ventes. L’espace extérieur sera aussi très vaste puisque le terrain a une superficie de 300 000 pieds carrés.

« Et pour les mois de novembre à février, on devrait doubler nos ventes. Avoir les voitures à l’intérieur sera un avantage pour les clients. Aujourd’hui, il faut avoir un très grand choix d’inventaire pour répondre aux exigences du client. Maintenant, si tu n’as pas la couleur et le modèle, le client peut décider d’aller ailleurs pour ne pas patienter. »

À la fin des années 90, la concession vendait 80 véhicules neufs. Au cours des dernières années, ce sont en moyenne 400 voitures neuves qui trouvaient preneur.

Automne 2020

La construction va s’amorcer au mois d’avril 2020 pour se terminer à l’automne. Les propriétaires ne veulent pas bousculer les choses et laisser le temps à la ville d’effectuer des travaux (voir notre autre texte).

« Les plans et devis sont faits. Il ne reste que de petits détails à régler. On visite de récentes concessions pour voir les installations, surtout les ateliers mécaniques. Nous voulons offrir à notre équipe les meilleures conditions de travail possible. »

Trois nouveaux emplois devraient s’ajouter à l’équipe actuelle de 13 personnes.

Luc Gibbons est satisfait d’avoir réussi à s’entendre avec les propriétaires de Toyota et éviter que le nouveau garage soit construit à Saint-Prime.

Des travaux d’infrastructures de 700 000$ pour la Ville

La Ville de Saint-Félicien va investir 700 000 $ pour permettre la construction du nouveau garage Toyota.

« Nous avons réussi à nous entendre. Je suis très heureux du dénouement de la situation, nous tenions à garder ce commerce à Saint-Félicien. Et ces investissements ne serviront pas qu’à Toyota », a justifié le maire Luc Gibbons.

La Ville travaillait depuis quelques mois pour trouver une solution pour répondre aux exigences des propriétaires du Toyota pour s’installer sur le terrain situé près du Flambeau, à l’entrée sud.

La pression d’eau n’était pas suffisante pour répondre aux exigences en matière d’incendie. De plus, le commerce avait besoin des égouts pour s’installer.

Une conduite sera donc construite de la voie ferrée jusqu’au terrain. Dans le secteur, on retrouve deux commerces et un temple Jéhovah. Au moins deux sont intéressés à se brancher au service.

Pour ce qui est de l’eau, une conduite sera aménagée de l’usine de Granules LG pour se rendre jusqu’au terrain.

« Cet investissement va nous permettre de régler une problématique de pression d’eau pour des résidences de ce secteur. Aussi, nous allons pouvoir répondre au futur développement récréotouristique au Domaine Hamel », a expliqué le directeur général, Dany Coudé.

Pour le maire Gibbons, l’investissement est justifié, car à moyen terme les revenus de taxes de la nouvelle bâtisse vont rembourser l’investissement. Bien que l’entreprise profitera d’un congé de taxe de trois ans, par la suite les taxes seront d’environ 150 000 $ par année.

C’est sur ce terrain que sera construit la bâtisse évaluée à 6,5 M$.

Reconfiguration

Par ailleurs, la Ville est en pourparlers avec le ministère des Transports pour reconfigurer l’entrée sud et assurer un accès sécuritaire au commerce. Quelques scénarios seront analysés, dont l’aménagement d’un carrefour giratoire.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des