Quand un dessin devient un bijou

Quand un dessin devient un bijou

Talia Savard est entouré du directeur de la Cité étudiante, Sylvain Bouchard et de la professeure, Marie-Ève Villeneuve. (Photo courtoisie)

Talia Savard ne pensait pas que son dessin deviendrait un bijou qui est vendu partout au Québec.

C’est grâce à l’initiative du professeur d’art plastique Marie-Ève Villeneuve, de la Cité étudiante de Roberval, que cette élève de 5e secondaire a pu vivre cette expérience unique.

« J’avais lancé l’invitation à des élèves de faire des croquis pour un projet concret pouvant mener à la fabrication d’un bijou. Et bien, j’ai reçu 25 dessins qui ont été soumis à la joaillière originaire d’Alma, Michèle Côté, qui a choisi l’œuvre de Talia. »

La femme d’affaires est à la tête de la boutique montréalaise Flamme en rose, qui se spécialise dans la vente en ligne. Elle a été emballée par l’idée soumise par Marie-Ève Villeneuve.

C’est le colibri dessiné par Talia Savard de Chambord qui a été sélectionné.

@BV:Le colibri dessiné par Talia Savard a été transformé en pendentif. (Photo courtoisie)

« Ça démontre que l’art peut mener au monde des affaires. C’est concret pour les jeunes et c’est valorisant de voir ton œuvre devenir un objet que les gens aiment et achètent. »

Ventes en ligne

Depuis quelques jours, le bijou est en vente à la boutique en ligne de Flamme en rose.

Les pendentifs se vendent entre 60 $ et 450 $, selon les spécifications choisies.

Pour chaque vente, la jeune reçoit 25 % du montant. La semaine dernière, l’entreprise avait vendu 8 pendentifs pour une somme totale de 710 $.

Selon ce qui aura été vendu le 29 mars, l’argent lui sera remis sous forme de carte-cadeau.

« On veut faire connaitre ce beau partenariat et peut-être inciter des gens à acheter le bijou pour encourager cette jeune artiste et une joaillière de talent », souligne la professeure.

Exposition

Le travail de tous les élèves a été exposé à la bibliothèque Georges-Henri Lévesque de Roberval. Quelques exemplaires des bijoux étaient également présentés.

« Talia pense se diriger en arts au cégep. Je suis très heureuse d’avoir donné cette impulsion aux jeunes. C’est aussi un beau message de la part de la joaillière Michèle Côté de redonner au suivant. »

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des