Québec craint de devoir assumer seul les coûts de la catastrophe

Québec craint de devoir assumer seul les coûts de la catastrophe

<![CDATA[

Hier, Québec a proposé à Ottawa une nouvelle entente au fédéral qui permettra le partage de la facture de la décontamination de Lac-Mégantic suite à l’accident ferroviaire survenu le 5 juillet qui a fait 47 morts et détruit une partie du centre-ville. 

Alexandre Cloutier, ministre des Affaires intergouvernementales canadiennes, souhaite simplifier les règles administratives fixées par Ottawa pour le versement des 60 millions $ promis. « Les projets d’entente sont d’une lourdeur administrative qui rend leur application tellement complexe qu’on a dû les revoir », a lancé le ministre Cloutier.

Il a également fait pression pour qu’Ottawa fixe une date limite pour les négociations. Il ne veut absolument pas revivre la même situation que lors de la crise du verglas en 1998. Rappelons que Québec n’a jamais obtenu les 160 millions $ réclamés au fédéral. Ottawa a pour sa part répliqué qu’il attendait les factures avant de débourser des montants d’argent. La mairesse de Lac-Mégantic,

Colette Roy-Laroche, demande aux deux gouvernements de trouver un terrain d’entente. « Lac-Mégantic a été victime d’une grande catastrophe. Nous ne voulons pas être victimes de difficultés des deux paliers de gouvernement à s’entendre. »

TC Media

]]>

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires