Refoulement rue Saint-Georges : les citoyens rassurés

Louis Potvin, journaliste de l'Initiative locale de journalisme
Refoulement rue Saint-Georges : les citoyens rassurés

Les citoyens de la rue Saint-Georges de Saint-Félicien qui ont subi d’importants refoulements d’égout cet été sont satisfaits de la rencontre qui a eu lieu avec la Ville afin de trouver une solution pour ne plus que se reproduise cette situation.

« La rencontre a été très constructive et satisfaisante. La Ville a expliqué les démarches qu’elle a entreprises pour trouver des solutions pour que ça ne se répète pas et va nous informer régulièrement sur l’évolution de ses recherches et des travaux qu’elle va effectuer. Nous sommes rassurés, car nous ne voulons pas revivre un sinistre de la sorte », a témoigné Daniel Boivin, qui est le porte-parole du groupe.

Le maire Luc Gibbons a qualifié la rencontre de très positive. Il répète que la ville est en mode solution.

« Notre volonté est de régler la situation une fois pour toutes. Nous avons donné un mandat pour obtenir une évaluation des coûts des différentes possibilités pour régler la problématique. Il y a trois scénarios sur la table. Notre responsabilité est d’accompagner les citoyens dans toutes les démarches, notamment concernant les réclamations. »

La majorité ont fait des réclamations à leurs assureurs, d’autres directement à Ville, car pas assurés. Dans les circonstances, les compagnies d’assurances devraient se tourner vers la Ville puisqu’il s’agirait d’une surcharge des égouts pluviaux.

La problématique qui se pose est que lorsque les canalisations de la rue Dumas et du Boulevard Sacré-Coeur ne fournissent plus, l’eau excédentaire se déverse sur Saint-Georges, située plus bas.

Ce n’est pas que la rue Saint-Georges qui a subi des refoulements. Environ une douzaine d’autres résidences sur le territoire ont été inondées le 27 juillet alors que plus d’une centaine de millimètres de pluie était tombée en peu de temps.

À Roberval aussi

À Roberval aussi les pluies diluviennes ont causé des inondations dans les sous-sols d’une trentaine de résidences. Environ 165 millimètres de pluie étaient tombés en peu de temps le 6 août.

Un secteur situé près de l’école Benoit-Duhamel, entre le boulevard Marcotte, l’avenue Garnier et de la rue Lesage, a été particulièrement touché. Des maisons se retrouvant un peu partout sur le territoire ont été inondées.

La Ville a déployé des experts en sinistre pour faire une tournée afin d’évaluer l’ampleur des dégâts et valider les réclamations faites par les citoyens.

« Une évaluation de nos installations sera faite pour vérifier si des correctifs pourraient être faits pour éviter que ça ne se reproduise, même s’il s’agit d’une situation jamais vue dans le passé », a indiqué la responsable des communications, Julie Drolet.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires