Réseau ALIRA : Une aide financière pour le partage de main d’œuvre

Par Julien B. Gauthier
Réseau ALIRA : Une aide financière pour le partage de main d’œuvre
Éric Girard, député de Lac-Saint-Jean; René Labbé, Directeur général du Groupe Inter-Action Travail; Jean Boulet, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et Nancy Guillemette, députée de Roberval. (Photo : Trium Médias - Julien B. Gauthier)

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale Jean Boulet a annoncé une aide financière de 512 768 $ pour le projet de partage de main d’œuvre Réseau ALIRA (Alliance-Interaction-Ressources humaines-Atypique) afin de permettre aux entreprises du Saguenay-Lac-Saint-Jean de pourvoir leurs postes disponibles.

Le programme, mis sur pied par l’organisme en employabilité Groupe Inter-Action Travail (GIAT), en collaboration avec la CIDAL et Essor 02 permettra également aux travailleurs de demeurer actifs sur le marché du travail.

Ainsi, une entreprise en haute saison pourrait, par exemple, solliciter un employé saisonnier d’une autre entreprise en basse saison afin qu’il occupe un de ses postes. Une autre aurait la possibilité d’offrir à un employé à temps partiel travaillant ailleurs un poste, également à temps partiel, pour bénéficier de son expertise, ce qui permettrait à cet employé de compléter sa semaine de travail.

Par le fait même, les travailleurs d’une entreprise qui se retrouvent sans emploi durant la base saison, pourront contacter le Groupe Inter-Action Travail (GIAT) afin d’être dirigés vers une entreprise ayant besoin de main d’œuvre durant la période haute saison, explique, René Labbé, directeur général du GIAT.

Une approche novatrice

Jean Boulet explique : « Ce projet propose une approche novatrice qui permettra de répondre aux besoins de main-d’œuvre d’entreprises du Saguenay-Lac-Saint-Jean tout en allongeant la période d’emploi des travailleuses et travailleurs, ce qui sera bénéfique pour eux et l’économie régionale. »

Selon lui, ce projet pourra inspirer d’autres régions à faire de même. Il assure également que les travailleurs ayant recours au programme conserveront leur lien d’emploi, les heures accumulées ou encore leurs avantages sociaux.

Le projet Réseau ALIRA a été mis en branle en septembre 2019 et se déroulera jusqu’en 2022. Visant à répondre aux besoins du marché, il prévoit servir environ 1350 travailleurs et 580 entreprises au cours de cette période.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des