Revitalisation du centre-ville de Roberval, c’est l’affaire de tout le monde

Photo de Louis Potvin
Par Louis Potvin
Revitalisation du centre-ville de Roberval, c’est l’affaire de tout le monde

<![CDATA[Pour réussir la revitalisation du centre-ville de Roberval, tous les intervenants devront mettre la main à la pâte.
«Ce n’est pas que l’affaire de la ville! Il faut que les propriétaires de bâtisse, les commerçants, la Chambre de commerce et la population s’impliquent aussi. C’est un effort collectif que l’on doit faire si nous voulons devenir plus attrayants», lance le maire Sabin Côté.
La ville et différents intervenants se penchent sur les actions à prendre pour revitaliser le centre-ville. Une firme spécialisée a été embauchée pour accompagner cette démarche. Des consultations auront lieu bientôt.
Bien que la conversion du Couvent des Ursulines et l’annonce de l’agrandissement du Palais de justice représentent un pas dans la bonne direction, il reste encore beaucoup de travail à faire.
Plusieurs bâtiments auraient besoin d’amour.

«Il ne faut pas attendre et espérer que les locaux vont se remplir avec l’agrandissement du Palais de justice. Les propriétaires devraient investir pour être plus attrayants. Nous avons des secteurs qui sont plus beaux que d’autres, il faut en arriver à harmoniser notre centre-ville.»
Loyer trop cher
Même si la ville a mis en place un programme qui permet d’obtenir une réduction du prix au pied carré pour la location de locaux au centre-ville, les résultats ne sont pas concluants.
«Plusieurs considèrent que le prix reste trop élevé pour s’installer au centre-ville.»

Sabin Côté estime que la revitalisation du centre-ville est l’affaire de tout le monde.

Des entreprises déménagent leurs bureaux comme l’Étoile du Lac qui quitte le boulevard Saint-Joseph pour le boulevard Marcotte.
C’est par dizaine que l’on compte les locaux vides. Les affiches à vendre et à louer se succèdent sur le boulevard Saint-Joseph.
«Les vitrines-musée, c’est une bonne idée, mais ça reste du maquillage. La problématique reste entière, les locaux sont vides.»
Le maire donne l’exemple des promoteurs qui ont pris un risque en investissant autant dans le Couvent des ursulines. «Ils ont réussi à remplir la bâtisse en se montrant attrayants.»
Un promoteur a proposé de vendre sa bâtisse afin d’aménager des stationnements pour répondre aux besoins de Place des Ursulines.

Chambre de commerce
La Chambre de commerce et d’industrie de Roberval accepte avec plaisir l’invitation du maire Côté. «Nos membres nous parlent régulièrement de la problématique commerciale à Roberval et de l’état du centre-ville. Nous allons pouvoir nous impliquer et avoir un rôle actif. Nous allons être facilitateur et un intermédiaire auprès de nos membres », a déclaré le coprésident, Alexandre Gauthier.]]>

Partager cet article