Roberval ne veut pas tenir d’élection partielle

Louis Potvin, journaliste de l'Initiative locale de journalisme
Roberval ne veut pas tenir d’élection partielle

Le conseil de ville de Roberval ne tient pas à tenir d’élection partielle pour combler le poste laissé vacant à la suite du décès du conseiller Damien Côté.

Une demande en ce sens a été formulée au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH).

« Dans les circonstances, le conseil pense qu’il n’est pas à propos de tenir une élection partielle, d’autant plus que l’élection générale aura lieu dans 14 mois. On pense que le ministère va accepter notre requête », a informé la responsable des communications, Julie Drolet.

Selon la Loi, un poste de conseiller peut demeurer vacant si l’élection a lieu dans moins d’un an. Dans le cas contraire, une élection doit être tenue à moins que le ministre se range aux arguments présentés par la municipalité.

Aussi, comme le maire est toujours présent et qu’il y a quorum, la loi permettrait de le faire selon la conseillère en communication.

Les dossiers de finances et de développement économique qui étaient la responsabilité de Damien Côté ont été transférer au conseiller Gaston Langevin et au maire Sabin Côté.

Aussi, la tenue d’une élection partielle couterait environ 100 000$, une dépense jugée inutile dans les circonstances

« Comme le conseil est également en fin de mandat, il travaille plutôt à terminer les projets en cours et n’a pas l’intention de travailler sur de nouveaux. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires