Roberval prévoit investir 21 M$ au cours des trois prochaines années

Photo de Louis Potvin
Par Louis Potvin
Roberval prévoit investir 21 M$ au cours des trois prochaines années

En même temps qu’elle adoptait ses prévisions budgétaires pour l’année 2020, la Ville de Roberval a présenté son programme triennal d’immobilisations 2020-2021-2022, totalisant près de 21 M$.

Rappelons qu’un programme triennal d’immobilisations n’est jamais quelque chose de coulé définitivement dans le ciment. C’est en quelque sorte un guide pour les élus, une intention d’investir dans les priorités définies par le conseil municipal.

Pour la première année de ce triennal, l’administration municipale  prévoit investir 10,2 M$, dont 9,2 M$ par règlements d’emprunt.

La réfection du réseau d’aqueduc sur le boulevard de l’Anse exige à lui seul un investissement de l’ordre de 5 M$, dont 4 M$ admissibles à une subvention.

Le développement de la Pointe-Scott, phase 1, et la réfection du curling commandent des investissements de 3 M$, dont 1 M$ en subventions.

La Ville veut aussi acheter un camion autopompe incendie évalué à 450 000 $ ainsi qu’un chargeur sur roues de 350 000 $. Une somme de 270 000$ est prévue en 2020 pour le développement domiciliaire de rue des Marguerites.

Une autre portion de 120 000 $ devrait servir au développement domiciliaire Marcel Leblanc de même que 100 000 $ pour l’aménagement d’un sentier multifonctionnel.

Centre d’archives et école de musique

Pour l’année 2021, les investissements devraient atteindre les 7,9 M$ et pour la dernière année de ce triennal, 2022, les élus planifient des dépenses de 2,7 M$.

La priorité des élus pour 2021 est la réfection de la rue Scott (1 876 000 $), des rues Saint-Jean et Lévesque (1 600 000 $) et des travaux au garage et l’ajout d’équipements à l’aéroport (1 M$). Pour ce projet, il est admissible à des subventions de 75 %.

Quelque 600 000 $ sont aussi prévus pour la route d’accès et le développement du quartier des fleurs et 400 000 $ pour la réfection du pluvial dans le parc industriel.

Ce devrait être aussi l’année de la relocalisation du Centre d’archives et de l’école de musique, au coût de 1,7 M$.

Pour la troisième et dernière année du plan triennal, en 2022, la plus grosse dépense est 2 M$ pour la réfection des rues McNicoll, Morin, Dubois et Bergeron et de 350 000 $ pour une chargeuse.

La Ville prévoit aussi investir dans les équipements de parcs et terrains de jeux 150 000 $ au cours des trois prochaines années, à raison de 50 000 $ par an.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des