Sabin Côté part en croisade contre le déclin de la population

Photo de Louis Potvin
Par Louis Potvin
Sabin Côté part en croisade contre le déclin de la population

<![CDATA[L’enjeu de la baisse démographique interpelle énormément le maire de Roberval, Sabin Côté, qui veut renverser la tendance. En 2019, la population de la MRC du Domaine-du-Roy a encore baissé, passant de 29 314 à 29 188. Un résultat contesté par les élus.
Même si la population de Roberval s’est maintenue avec 9 946 habitants, avoir franchi le seuil psychologique sous la barre des 10 000 en 2018 a fait mal.
« Le déclin semble ralentir, mais ça reste préoccupant. C’était un de mes enjeux en campagne électorale. Quand il y a des emplois de disponibles comme c’est le cas actuellement, le déclin est freiné et les gens viennent travailler chez vous. Mais là, on a beau avoir des bonnes jobs et une belle qualité de vie, il faut se battre pour attirer le monde, car il y a des emplois de disponibles partout au Québec», a déclaré le maire.
Il propose la démétropolisation et d’inciter les gens à venir vivre en région au lieu de composer avec les inconvénients des grands centres.
Retour d’ascenseur
Ce dernier n’en démord pas, il veut que l’exemple soit démontré par le CIUSSS en comblant les emplois perdus à  Roberval à la suite de la centralisation.
« On attend un beau retour d’ascenseur de la part du CIUSS, qui va surement nous ramener les 53 emplois perdus au cours des quatre dernières années.  Ces emplois, ça représente 3,2 M$ en capitaux qui reviendraient dans le milieu, ce n’est pas négligeable. Nous sommes une ville de service et il faut s’assoir sur nos acquis et l’ADN qu’on a. »
Entre 2017 et 2018, Roberval a perdu une centaine d’habitants.
Contestation des chiffres
La baisse de la population touche toutes les municipalités, mais principalement les petites localités. Seules Lac-Bouchette et Saint-François-de-Sales enregistrent des augmentations.
Par contre, il faut prendre les chiffres du décret de la population du gouvernement du Québec avec une certaine réserve.
« D’une année à l’autre, les moyens de comptabiliser la population changent. On se questionne sur la méthodologie. Les comparatifs ne sont pas toujours évidents à faire », explique Dany Bouchard, directeur du service de l’aménagement du territoire à la MRC.
« Pour Saint-Prime, on aurait perdu soixante personnes, ça ne se peut pas! J’ai de la misère à valider leur chiffre. Nous avons des naissances et des nouveaux arrivants. Le sentiment est partagé par les autres maires. C’est décevant! On accepte ces chiffres, mais il va falloir trouver une meilleure façon de comptabiliser notre population », déplore le préfet Lucien Boivin.
La MRC n’a pas le choix de s’y fier pour préparer son budget et les quoteparts à déterminer pour chacune des localités.]]>

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Sylvain C Raymond Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Sylvain C Raymond
Invité

Pour commencer, c’est pas yinque chez vous que ça descend, l’Italie, le Japon… l’Allemagne et bien d’autres. Pour que ça se restaure, y faudras faire soit plus de bébés, ou soit ouvrir les portes a l’immigration!