Sainte-Hedwidge: Robert Bilodeau annonce sa candidature à la mairie

Denis Hudon
Sainte-Hedwidge: Robert Bilodeau annonce sa candidature à la mairie
Robert Bilodeau, qu’on a vu beaucoup ces derniers temps défendre le dossier de la téléphonie cellulaire, annonce qu’il se présentera au poste de maire de Sainte-Hedwidge en novembre prochain. (Photo : courtoisie)

Un premier candidat annonce son intention de se présenter à la mairie de Sainte-Hedwidge aux élections municipales de novembre prochain. Robert Bilodeau dit avoir pris le temps nécessaire, après avoir été sollicité par de nombreux concitoyens.

Connu ces dernières années pour la lutte qu’il mène avec un comité de citoyens pour réclamer un meilleur service de téléphonie cellulaire sur le territoire, Robert Bilodeau  admet que ce dossier a fait partie aussi de sa réflexion.

« C’est d’abord le fait que plusieurs personnes souhaitent que je me lance en politique municipale. Bien évidemment, la question de la téléphonie cellulaire est parmi mes préoccupations », explique celui qui est revenu s’établir dans son village natal ces dernières années.

Il dit n’avoir jamais vraiment senti un intérêt de la part de l’administration municipale devant l’urgence de régler le dossier de la téléphonie cellulaire.

Ce ne sera pas le seul dossier qu’il veut défendre et entend proposer un programme électoral, le moment venu.

Sain pour la démocratie

Même si le maire actuel, Gilles Toulouse, n’a pas encore annoncé ses couleurs, après 22 ans à la tête du conseil municipal, cela ne change rien dans la démarche de Robert Bilodeau.

« Tant mieux s’il y a une lutte à la mairie, avec le maire actuel ou encore avec d’autres qui pourraient se lancer dans la course. Je suis favorable à ça que des gens se présentent aux élections, c’est très sain pour la démocratie ».

Déjà, Robert Bilodeau dit être sensible à tout ce qui touche la jeunesse, les jeunes familles, les jeunes couples.

« Comme élus, il faut se préoccuper de la jeunesse, elle est l’avenir », poursuit Robert Bilodeau qui a été propriétaire d’une auberge à Hébertville et président de l’Association touristique régionale.

Et Gilles Toulouse ?

De son côté, le maire Gilles Toulouse préfère attendre encore avant de dire s’il se représentera ou non. Il se donne jusqu’en septembre.

« J’ai 70 ans, je dois tenir compte de ma santé, mais j’ai toujours le goût de la politique. Je trouve très bien que des gens veulent se lancer dans la course. J’aimerais qu’il y ait plus de femmes encore. C’est bon pour notre démocratie que d’avoir plusieurs candidatures », conclut-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires