Scierie Petit-Paris: les travailleurs acceptent l'entente de principe

Scierie Petit-Paris: les travailleurs acceptent l'entente de principe

<![CDATA[

CONVENTION. Réunis en assemblée générale, vendredi, les travailleurs de la Scierie Petit-Paris de Saint-Ludger-de-Milot ont entériné à 84% l’entente de principe conclue, un peu plus tôt cette semaine, avec leur employeur.

Les syndiqués demandaient, notamment, une augmentation de 4$ de l’heure. Toutefois, ils verront plutôt leur salaire majoré de 3,3% par année, ce qui est loin de leur souhait. Les employés auraient accepté de faire cette concession en raison de la situation financière précaire de l’usine.

La nouvelle convention collective sera d’une durée de six ans.

Rappelons qu’au cours des dernières semaines, les travailleurs avaient débrayé à deux reprises. D’ailleurs, en mars dernier, le syndicat s’était doté d’un mandat de grève à exercer à un moment jugé opportun.

La Coopérative forestière Petit-Paris, est devenue propriétaire unique des installations au mois de février, après avoir racheter les parts que détenait Produits forestiers Résolu.

]]>

Partager cet article