Serge Bergeron s'inquiète des effets des médias sociaux

Serge Bergeron s'inquiète des effets des médias sociaux

<![CDATA[

Au cours des derniers jours, un accident de la route impliquant un autobus scolaire a été rapidement transmis à une station de radio par le biais des médias sociaux. Le directeur général de la Commission scolaire du Pays-des-Bleuets, Serge Bergeron, se montre préoccupé par cette nouvelle réalité.

«Je ne peux passer sous silence l’expérience que nous avons vécue la semaine dernière. Nous allons devoir regarder et réfléchir sur les effets des médias sociaux. Lors de l’accident, quelqu’un a fait parvenir à la station de radio une photo de l’accident et avant même que nous en soyons avertis, la radio en parlait. Imaginez les parents de ces enfants qui entendent les propos des animateurs avec peu de faits. C’est monsieur Laroche qui a été dans l’obligation d’appeler les animateurs pour faire les précisions nécessaires», souligne le directeur général Bergeron.

«Pour notre part, on reçoit un téléphone d’un parent à notre bureau avant même que l’on soit avisé de l’accident. La vitesse avec laquelle les médias sociaux travaillent, cela devrait nous permettre de réfléchir et revoir notre vitesse pour aviser les personnes concernées. Nous allons regarder de plus près dans les quelques jours qui suivent, avec le bureau du transport scolaire pour voir non pas pour contrer cela, puisque ce sera impossible, mais être en mesure de réagir plus vite. Notre intention n’est pas juste la sécurité dans les règles de sécurité, mais de sécuriser aussi lorsque des incidents et des accidents surviennent, que les personnes qui sont touchées par ces accidents puissent bénéficier des meilleurs services possibles et les meilleures informations possibles. Et on va y voir», de conclure le directeur général de la Commission scolaire des Pays-des-Bleuets.

]]>

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires