Site communautaire Uashassihtsh fin du volet touristique

Photo de Louis Potvin
Par Louis Potvin
Site communautaire Uashassihtsh fin du volet touristique

<![CDATA[Mashteuiatsh abandonne le volet touristique à son site communautaire Uashassihtsh, car il n’est pas rentable et pas suffisamment achalandé.
« C’est une décision importante et pas facile, mais nous en sommes venus à cette conclusion. De plus, nous avons eu un cercle de discussion avec 60 personnes et les gens en venaient aux mêmes conclusions », explique le conseiller, Stacy Bossum.
Le conseil de bande injectait environ 200 000 $ par année pour le volet touristique du site et ne réussissait pas à rentabiliser les opérations depuis son ouverture en 2012.
Chaque jour, des gens de la communauté se trouvaient sur place pour faire de l’animation et montrer des aspects de leur culture et de leur histoire.
« C’est certain que c’est triste pour les 20 personnes qui avaient un emploi saisonnier, mais on a bon espoir de réussir à donner de l’emploi à certains d’entre eux. »
Transmission culturelle
En effet, le site ne ferme pas pour autant. Le conseil de bande veut y réaliser davantage d’animation communautaire et surtout mettre en place des activités de transmission culturelle aux membres.
« Les gens ont témoigné de ce besoin. Il y a des traditions que nous ne voulons pas perdre. Alors il y aura beaucoup d’activités pour transmettre des traditions de chasse, de pêche, de nourriture et de fabrication d’artisanat et d’outils. »
Cette vocation n’empêchera pas d’accueillir des touristes. « Le site demeure ouvert malgré tout aux touristes, mais il n’y aura pas d’activés pour eux. Les gens de la communauté voulaient se réapproprier le site qui a une grande valeur historique. »
C’est la direction Patrimoine et culture qui aura la responsabilité du site dorénavant au lieu de Société d’histoire et d’archéologie de Mashteuiatsh. Elle développera donc une série d’activités. Le grand Rassemblement des Premières nations et la fête des autochtones du 21 juin demeurent au programme.
Développer le tourisme
Dans cette foulée, la communauté amorce une réflexion sur le développement touristique sur son territoire. Elle compte déjà sur le musée amérindien qui attire passablement de touristes l’été, mais voudrait ajouter d’autres offres.
« Il y a des choses sur lesquelles nous réfléchissons. Il y a un projet d’hôtel qui est à l’étude. Est-ce que ça va se concrétiser? Il est trop tôt pour le dire. »]]>

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des