Surtaxe sur l'aluminium: les Métallos américains retirent leur pétition

Surtaxe sur l'aluminium: les Métallos américains retirent leur pétition

<![CDATA[

INDUSTRIE. Soupir de soulagement pour les principaux acteurs du secteur de l’aluminium alors que le Syndicat des Métallos américains (Steelworkers) a finalement décidé d’abandonner son recours visant à imposer une surtaxe de 50% sur l’aluminium importé au pays.

L’annonce a été faite sur le site web officiel de la United Steelworkers.

« Nous avons décidé de suspendre notre pétition qui avait pour but d’amener le gouvernement à rétablir des prix compétitifs aux États-Unis et dans les marchés mondiaux », a expliqué le président du Syndicat international des Métallos, Léo W. Gerard.

Il précise que l’intention du regroupement était de s’attaquer directement à la racine du problème qui a dévasté, au cours des dernières années, l’industrie de l’aluminium aux États-Unis.

Une excellente nouvelle

De son côté, l’Association canadienne de l’aluminium (AAC), l’organisation qui représente Alcoa, Alouette et Rio Tinto, ne peut que se réjouir de cette annonce.

« Nous partageons la détermination de la USW à trouver des solutions aux perturbations structurelles du marché. Nous aussi croyons que le soutien continu des gouvernements par le biais de la diplomatie commerciale est la meilleure voie à emprunter pour assurer la pérennité de la filière nord-américaine de l’aluminium », explique Jean Simard, président et chef de la direction de l’AAC.

« Nous saluons la contribution au dénouement de cette crise des syndicats québécois affiliés à la USW ainsi que le syndicat Unifor, sans oublier les représentants des gouvernements du Québec et du Canada. Une vision partagée des enjeux, de l’urgence et de l’importance de la situation a ainsi permis de protéger notre industrie », termine M. Simard.

]]>

Partager cet article