Suspension des certifications FSC : Inquiétudes et exaspération chez les travailleurs

Suspension des certifications FSC : Inquiétudes et exaspération chez les travailleurs

<![CDATA[

Les présidents des syndicats de la scierie de Mistassini et de la papetière de Dolbeau de Produits forestiers Résolu, Daniel Leblond et Pascal Cloutier, sont furieux de voir que Résolu s’est vu suspendre ses certifications du Forest Stewardship Council. Les deux hommes en ont par ailleurs assez de l’acharnement des mouvements écologistes envers Résolu.

Par Serge Tremblay

« Je commence à en avoir mon voyage des allégations des écologistes. Ce n’est pas vrai que la forêt est mal gérée. On travaille grâce à la forêt, on n’a pas intérêt à mal la gérer », lance Daniel Leblond du syndicat des travailleurs de la scierie de Mistassini.

« Sous le nouveau régime forestier, ce n’est plus Résolu qui gère la forêt, c’est le gouvernement qui gère la forêt. À un moment donné, il faut arrêter de toujours pointer Résolu du doigt. Il faut arrêter de nous prendre en otage, on gère du mieux que l’on peut », ajoute Daniel Leblond.

Celui-ci est particulièrement agacé par l’attitude du directeur de Greenpeace au Québec, Nicolas Mainville, qui s’est souvent montré très critique à l’endroit de PFR. « Eux (Greenpeace) ce qu’ils disent, ce ne sont que des allégations. Mainville, je l’invite à venir ici. On va lui faire faire un tour en forêt et il va voir que la forêt est un grand jardin et qu’on la jardine comme il faut », laisse-t-il tomber, visiblement exaspéré.

Même son de cloche du côté de Pascal Cloutier, président du syndicat de la papetière de Dolbeau. « Nous, on vient de redémarrer dans un marché très difficile. Tout ce qu’on veut c’est de travailler et de gagner nos vies. De toujours entendre des allégations comme ça c’est difficile, ça crée de l’incertitude. On n’est pas là pour défendre Résolu, mais on est en mesure de constater que l’entreprise fait beaucoup d’efforts », précise-t-il.

« Ce sont toujours les travailleurs qui sont pris en otage, et par la bande c’est le cas aussi des contracteurs qui font affaire à l’usine. Au final, c’est la communauté complète qui est affectée », poursuit Pascal Cloutier.

Inquiétudes

Daniel Leblond et Pascal Cloutier ne cachent pas qu’ils sont inquiets pour leurs membres devant le fait que Résolu a perdu sa certification FSC pour ses parterres de coupe au Lac-Saint-Jean. « C’est très inquiétant. Les clients de Résolu ont de la pression pour utiliser des produits certifiés FSC. Aussitôt qu’on ne pourra plus les fournir, ils vont se revirer pour s’approvisionner ailleurs. C’est inquiétant pour nos usines », précise Daniel Leblond.

Pascal Cloutier et Daniel Leblond ont sollicité une rencontre à brève échéance avec le député Denis Trottier pour discuter des avenues disponibles pour mettre fin à cette crise rapidement.—S.T.

]]>

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires