Téléphonie cellulaire ça s’en vient Saint-André et dans le Petit parc des Laurentides

Photo de Louis Potvin
Par Louis Potvin
Téléphonie cellulaire ça s’en vient  Saint-André et dans le Petit parc des Laurentides

Les résidents de Saint-Stanislas, Saint-Élisabeth-de-Proulx, Saint-André et les usagers du Petit parc des Laurentides (route 169) vont avoir accès à la téléphonie cellulaire d’ici le mois de mars.

L’organisme qui chapeaute l’implantation des tours cellulaires dans ces secteurs,  l’Agence interrégionale de développement des technologies de l’information et des communications (Aide-Tic), a fait une mise à jour de l’avancement du déploiement du service.

Pour ce qui est de Saint-Stanislas, la tour est en train d’être érigée et devrait être complétée prochainement. Pour celles de Saint-André et des trois dans le Petit parc des Laurentides elles sont complétées.

« Selon les endroits, il reste au fournisseur Bell de mettre les équipements aux pieds des tours et ensuite réaliser des tests. À certains endroits, il reste également de la fibre optique à passer, ce qui est un peu plus long. On vise février et mars pour leur mise en fonction », informe le directeur général, André Nepton.

Villages couverts

D’ici quelques semaines, les citoyens de Saint-Stanislas, Saint-Élisabeth-de-Proulx et Saint-André auront accès à la téléphonie cellulaire et même à internet grâce à la technologie LTE.

La couverture de chaque tour est d’environ 15 km. C’est pour cette raison que la communauté de Saint-Élisabeth-de-Proulx sera aussi desservie par la tour de Saint-Stanislas.

À Saint-André, le signal se rendra à Chambord et à Metabetchouan-Lac-à-la-Croix, couvrant ainsi des secteurs où l’on retrouve des résidences et des chalets.

Petit parc des Laurentides

Avec les trois tours qui seront mises en service dans le Petiet parc des Laurentides, le signal cellulaire sera accessible d’Hébertville jusqu’au mont Apica.

Pour ce secteur, les travaux d’implantation de la tour se feront seulement cet été, en raison des difficultés à travailler au sommet en période hivernale.

À terme seulement 6 km de cette route de 76 km ne seront pas couverts par la téléphonie.

L’implantation de chaque tour représente un investissement moyen de 650 000 $ sur projet totalisant 7,5 M$.

Jusqu’à maintenant, les municipalités de Lamarche, Labreque, Lac-Bouchette, Saint-Francois-de-Sales et Notre-Dame-de-Lorette disposent du service. De plus, pour certains secteurs, l’entreprise Internet Saguenay propose l’internet par micro-onde.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des