Tobo-ski : Le chalet a besoin d’amour

Louis Potvin
Tobo-ski : Le chalet a besoin d’amour
(Photo : Photo courtoisie Canopé Médias)

La Ville de Saint-Félicien tente de toutes les manières possibles de trouver des subventions pour réaliser des travaux d’urgence au chalet du Tobo-Ski.

« On n’a pas le choix de cogner à toutes les portes, car il faut réparer la vieille partie du chalet. Là, on y va en classe économique, car nous n’avons pas eu notre subvention déposée dans le PAFIR (Programme d’aide aux infrastructures récréatives et sportives) », mentionne le maire, Luc Gibbons.

La Ville avait déposé un projet totalisant 8 M$ pour assurer le développement de la station de ski et du centre de vélo de montagne. De cette somme, un montant de 2,5 M$ était prévu pour le chalet.

Une demande dans le cadre du Fonds canadien de revitalisation des communautés a été déposée pour obtenir 500 000 $ sur des investissements de 1 M$. Ainsi, des interventions seraient faites pour éviter les infiltrations d’eau. De plus, un agrandissement serait réalisé pour y établir la boutique de location. Elle se trouve actuellement au sous-sol et ça ne convient pas. Les toilettes seraient à refaire ainsi qu’une partie de la toiture, mais ces travaux seraient faits à un autre moment.

Le maire Gibbons souhaite que le gouvernement provincial dégage de nouvelles sommes dans le programme PAFIR afin de pouvoir réaliser l’ensemble du plan de développement.

En effet, il y a eu plus de 700 demandes s’élevant à 1,5 G$, alors que l’enveloppe était de 294 M$. Ce qui a permis de ne soutenir que 184 projets pour l’ensemble du Québec.

Sentier multifonctionnel

Le maire Luc Gibbons souhaite que le projet de sentier multifonctionnel de la MRC du Domaine-du-Roy se concrétise.

« Ça viendrait consolider notre position de plaque tournante du vélo, car nous disposons déjà d’environ 50% des pistes qui composeront ce sentier. Il y a un énorme potentiel selon moi. »

Le projet qui porte désormais le nom de parc de la Couronne permettra de relier toutes les localités de la MRC en toute sécurité.

« Avec la popularité grandissante des vélos à assistance électrique, les gens peuvent couvrir de plus longues distances. Nous sommes persuadés que ça va attirer des amateurs de partout au Québec ici. »

D’ailleurs, le Club Tobo-ski veut se doter d’une flotte de vélos électriques justement pour répondre à cette demande.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *