Toute une différence pour l’Escale du centre-ville

Louis Potvin
Toute une différence pour l’Escale du centre-ville
Les bénévoles de Centraide Dominique Gobeil et Paul Patry sont venus offrir une « pause bonheur » à Annie Bradette directrice de la Maison de jeunes l’Escale du Centre-ville. (Photo : Trium Médias – Louis Potvin)

Depuis plusieurs années, l’argent de Centraide permet aux jeunes de la Maison des jeunes l’Escale du centre-ville de Saint-Félicien de réaliser de nombreuses activités et des sorties à Québec ou Montréal.

« L’argent qu’on reçoit de Centraide ne sert pas à payer des salaires, mais bien à offrir des services supplémentaires aux membres de l’Escale. C’est très apprécié et ça fait toute une différence », indique la directrice, Annie Bradette.

La Maison, qui compte 80 membres, accueille chaque soir de 15 et 20 jeunes, pandémie oblige. Au moins, depuis le printemps, il est possible de réaliser des activités en présentiel. Un moment qu’attendaient avec impatience les jeunes.

« Il ne faut pas se le cacher, la pandémie a été très dur pour les adolescents qui ont besoin de socialiser et de se voir. Heureusement, nous avons été en mesure d’offrir des services en ligne qui ont été très appréciés et utilisés. »

En effet, de se rencontrer, même en respectant la distanciation, a permis de dynamiser et d’accrocher un sourire aux visages de ces 11-15 ans.

Pause bonheur

C’est d’ailleurs un sourire radieux qu’affichait Annie Bradette quand deux bénévoles de Centraide sont venus la visiter la semaine dernière. Ils sont arrivés avec un panier de gâteries que la directrice va partager avec les jeunes.

Cette « pause bonheur » est une initiative de Centraide qui visait à choisir au hasard des organismes afin de souligner leur importance dans le milieu.

« Je peux en témoigner, car avec les employés de Résolu, on réalise des activités pour montrer à quoi servent leurs dons à Centraide. Je peux vous dire qu’ils ont été impressionnés par les services de l’Escale », a témoigné Paul Patry.

Annie Bradette était bien heureuse de cette délicatesse, mais elle a fait part de l’un de ses souhaits. Elle espère que les préjugées entourant la Maison de jeunes s’estompent.

« Pour plusieurs, nous ne sommes qu’une place pour des jeunes qui ont des problèmes et qui consomment alors que ce n’est pas le cas. Nous avons des jeunes de tous les horizons. De plus, les membres s’engagent à respecter les règles. »

L’Escale du centre-ville est l’un des 11 organismes soutenus par Centraide dans la MRC du Domaine du Roy. Ils se partagent une somme de 159 000 $.

Parmi les organismes soutenus on retrouve : les maisons des jeunes de Saint-André, Lac-Bouchette, Chambord, Saint-Prime et La Doré, l’Association Grands frères grandes sœurs, l’Association le Goéland, le Centre populaire, la Corporation des services aux personnes handicapeés et Santé mentale LSJ.

Centraide lançait la semaine dernière sa campagne annuelle de souscription qui permet de remettre 2,5 M$ à 95 organismes.

Partager cet article