Un centre de formation pour autochtones voit le jour

Photo de helene_gagnon
Par helene_gagnon
Un centre de formation pour autochtones voit le jour

<![CDATA[

Le 13 novembre dernier, à Mashteuiatsh, a eu lieu l’ouverture officielle du Centre de formation professionnelle pour autochtones dans les métiers de la construction et secteurs connexes. L’inauguration de ce Centre résulte des efforts concertés des communautés des Premières Nations de Mashteuiatsh et de Kahnawake ainsi que de la Commission de la construction du Québec. Plusieurs représentants élus ainsi que des hauts fonctionnaires de tous les paliers de gouvernement étaient présents lors de l’événement.

« Nos communautés autochtones font face à de grands défis. Mais aujourd’hui, c’est jour de réjouissance, car des gens, des organismes autochtones et non autochtones, ainsi que des ministères et organismes publics, ont créé, ensemble, un centre de formation professionnelle pour Autochtones en construction accessible à toutes les nations du Québec. C’est un levier important pour l’émergence d’une main-d’œuvre autochtone hautement qualifiée », a déclaré Marjolaine Étienne, présidente du Consortium pour la formation des Autochtones en construction au Québec.

Le centre de formation est sous la responsabilité de la Commission scolaire de Montréal. Les services offerts par le centre de formation sont spécialement conçus pour la population autochtone. Parmi les éléments qui le rendent unique, le centre vise à offrir des services bilingues de formation et ne possède pas d’infrastructures propre à lui. « Il s’agit d’une unité de coordination qui verra à répartir les élèves ou les cohortes d’élèves dans les centres de formation existants partout au Québec. Son originalité réside également dans l’encadrement et le suivi des élèves, ainsi que dans la formule des mises à niveau qui vont des préalables scolaires, à l’obtention des compétences essentielles jusqu’aux compétences de vie et enfin, par des garanties d’emploi qui seront remises à des diplômées de ce centre », mentionne Mme Étienne. « La création du’un centre de formation professionnelle destiné aux autochtones représente un outil d’intégration sociale crucial pour toutes les communautés. C’est un outil qui mise sur leur avenir et sur le développement de leurs compétences en vue de leur inclusion dans l’industrie de la construction. Ce projet est précurseur pour l’avenir : pour les autochtones, pour l’industrie de la construction et pour le développement économique du Québec », affirme André Ménard, président-directeur général de la Commission de la construction du Québec.

De nombreux partenaires Le Consortium pour la formation des autochtones en construction au Québec est né d’une collaboration entre plusieurs partenaires qui avait comme objectif d’inclure les autochtones à l’industrie de la construction en assurant une main-d’œuvre autochtone qualifiée et compétente. Parmi la dizaine de partenaires, le ministère des Ressources humaines et Développement des compétences Canada ont appuyé ce projet par l’octroi de plus de 6 millions de dollars grâce au programme Partenariat pour les compétences et l’emploi des autochtones. Le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport participe au financement du projet par des équivalences à temps plein. Cette contribution, qui s’échelonnera sur quatre ans et aidera plus de 200 candidats, s’élève à 3,5 millions de dollars.]]>

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des