Un couple robervalois suivi dans son quotidien

Denis Hudon
Un couple robervalois suivi dans son quotidien

Un couple de Roberval a été choisi pour faire partie d’une série documentaire sur les personnes de petite taille diffusée  à Canal Vie depuis 13 avril.

Ainsi, le téléspectateur pourra suivre pendant huit semaines des personnes atteintes de nanisme dans la réalité de leur vie de tous les jours. Émilie Couture et son conjoint Marcel Rouleau de Roberval sont parmi la distribution.

Il ne s’agit pas d’une téléréalité, mais bel et bien d’un documentaire qui s’intéresse aux particularités de la vie des personnes de petite taille qui doivent faire leur place dans un monde bâti pour des gens beaucoup plus grands.

Ma petite vie présente dans un premier épisode des personnes de petite taille qui expliquent comment elles ont adapté leur domicile à leur taille et comment elles ont facilité leur quotidien. L’équipe de tournage a suivi aussi le couple dans ses sorties, au travail, chez des amis, dans leurs loisirs, etc.

« Une équipe télé est venue tourner pendant quatre jours à Roberval, l’automne dernier. J’avoue que cette expérience a été très ressourçante. C’est une émission très lumineuse et ça permet de sensibiliser davantage les gens à notre réalité », explique Émilie Couture.

Faire tomber les préjugés

Le concept de l’émission a tout de suite séduit le couple, une occasion de montrer des modèles de personnes de petite taille capables elles aussi de s’épanouir et de réaliser de grandes choses, malgré leur handicap.

« C’est certain que ce n’est pas facile tous les jours. Dès qu’on sort de la maison, rien n’est vraiment adapté pour nous. Je traîne toujours dans mon auto un banc pliant pour certaines de mes sorties ».

C’est que les obstacles du quotidien sont multiples pour les personnes de petite taille. Qu’on pense seulement aux guichets automatiques, aux étagères à l’épicerie, aux poignées de porte, aux interrupteurs pour ouvrir la lumière et plein d’autres choses.

« Il faut faire preuve de débrouillardise. Il y a encore le regard des gens qui parfois pèse lourd sur nous. Ce n’est pas toujours malintentionné, mais c’est la preuve qu’il faut continuer à sensibiliser le public et j’espère que l’émission va contribuer à faire tomber les préjugés. »

C’est elle aussi qui a été choisie pour faire la narration dans chaque épisode, étant donné sa personnalité attachante et sa facilité à communiquer.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des