Un pas de plus de franchi pour la Pointe-Scott

Denis Hudon
Un pas de plus de franchi pour la Pointe-Scott

Les élus de Roberval font du développement de la Pointe-Scott une priorité pour en faire un axe récréotouristique de premier plan, un projet réparti en trois phases et évalué à plusieurs millions de dollars.

Le maire Sabin Côté entend bien profiter de l’ouverture du fonds pour les expériences canadiennes (FEC) de Développement économique Canada 2019-2021 de 58 M$ pour que sa ville puisse bénéficier d’une aide financière pour son projet.

La demande initiale de la Ville est de 500 000 $ pour refaire entièrement le pavillon d’accueil.

« Il y a une volonté au conseil de développer ce secteur. Pour nous, c’est un diamant brut. On juge avoir là la plus belle fenêtre sur le lac Saint-Jean. Nous avons des infrastructures immobilières et le terrain qui ne demandent qu’à être valorisés », a expliqué le maire à la dernière séance publique.

La Ville a déjà une bonne idée de ce qu’elle souhaite comme plan de développement de la Pointe-Scott.

La première phase qui devrait s’amorcer très bientôt, selon le souhait du maire, touche le communautaire avec un rafraîchissement des infrastructures déjà existantes.

La phase 2 comprend l’aménagement urbain pour en améliorer l’aspect esthétique et visuel et enfin la phase 3 est économique avec la mise en place d’un produit d’attraction récréotouristique.

Refaire le pavillon d’accueil

» On va déployer la première phase, évalué à 3 M$, dans les plus brefs délais. On attend l’ouverture des programmes de soutien en infrastructures », poursuit le maire Côté.

Celui-ci indique que la partie abritant les glaces du club de curling est une bonne infrastructure, mais que le pavillon d’accueil quant à lui doit être complètement refait à neuf.

Ce futur pavillon devrait agir comme porte d’entrée au site de la Pointe-Scott. La Ville veut aussi revitaliser le secteur de la plage.

« Ce secteur est dû pour un rechargement de sable et Rio Tinto a déjà programmé des travaux dès cet automne pour être fin prêt pour la saison des baignades en 2020. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des