Une expérience qui profitera pour la rentrée 2020-2021

Denis Hudon
Une expérience qui profitera pour la rentrée 2020-2021
La rentrée scolaire de septembre devrait se faire dans des conditions un peu plus normales que l’année scolaire qui vient de se terminer. (Photo : Tirée de Facebook)

C’est 64 % des élèves inscrits au primaire au Centre de services scolaire du Pays-des-Bleuets qui ont repris les classes depuis le déconfinement amorcé le 11 mai. L’année scolaire 2019-2020, plutôt mouvementée, s’est terminée la semaine dernière.

On se rappellera que le retour après la pause de la pandémie se faisait sur une base volontaire. Cela représente approximativement 2 600 jeunes du primaire alors que les 1 400 autres ont préféré poursuivre leur scolarisation à distance à partir de la maison.

C’est aussi un taux de 89 % des écoles qui ont rouvert sur le territoire pendant cette période.

Le directeur général Sylvain Ouellet indique que ce taux de retour à l’école au Centre de services scolaire du Pays-des-Bleuets est légèrement supérieur à la moyenne provinciale.

« Ça s’est très bien passé. Les enseignants et les enfants ont dû s’adapter à une toute nouvelle réalité. L’expérience des dernières semaines profitera certainement pour la rentrée de septembre prochain ».

Et depuis le 16 mars, les membres du personnel (environ 400 enseignants) ont reçu quelque 1 000 heures de formation en ligne.

Le plan de retour à l’école pour la rentrée 2020-2021, tant pour le primaire que pour le secondaire, dévoilé la semaine dernière par le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, a été accueilli assez favorablement par la direction.

Transport scolaire : tout un défi

« Il y a beaucoup de défis, mais l’un des plus grands est le transport scolaire. Avec dorénavant 24 élèves au lieu des 50 habituels dans un autobus, cela exige une importante logistique. On ne peut pas doubler le nombre d’autobus, alors il faut établir des horaires spécifiques et c’est complexe », reconnaît Sylvain Ouellet.

Si du primaire jusqu’à la 3e secondaire, la rentrée se fera à peu près normalement, il en sera un peu différemment pour les élèves des 4e et 5e secondaire, avec des horaires décloisonnés.

Lavage de mains, distanciation sociale, désinfection des lieux et des équipements, les écoles vivront la nouvelle année scolaire sous le signe des règles sanitaires émises par la direction de la santé publique.

« On a aussi un protocole bien établi avec nos partenaires, dont le CIUSSS, dans la situation où il y aurait un cas d’éclosion de la COVID-19. Toutes les mesures seraient enclenchées afin d’éviter la propagation du virus et aussi détecter son origine. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des