Une météo parfaite et du monde en masse aux villages d’hiver

Photo de Louis Potvin
Par Louis Potvin
Une météo parfaite et du monde en masse aux villages d’hiver

L’hiver clément a permis au Village Boréal de Saint-Félicien et au Village sur glace de Roberval de connaître une saison exceptionnelle.

« On peut avancer que nous avons eu 60 000 personnes, ça ressemble aux achalandages des premières années du Village, il y a 16 ans. La météo a été parfaite. Même si nous avions proposé des activités populaires, c’est le beau temps qui attire les gens à venir marcher et patiner », signale la directrice générale du Village sur glace, Alexandra Gosselin.

Un constat partagé par la présidente du Village Boréal, Lyne Tremblay.

« Il a tellement fait beau que nous avons constaté une augmentation de l’achalandage. On a eu plus d’écoles, plus de garderies et les familles ont été nombreuses. Je ne sais pas si c’est un record, car c’est dur d’évaluer le nombre de personnes, mais sûrement l’une des meilleures années. »

À Roberval, on dénombre les voitures sur le site et on comptabilise les gens qui utilisent le sentier et l’anneau de glace.

« On ne se trompe pas trop dans notre évaluation. Il y a eu pas moins de 6 000 personnes un dimanche durant le Festival d’hiver. C’était incroyable de voir autant de marcheurs »,

Répondre à la demande

Signe que la saison a bien fonctionné à Saint-Félicien, plusieurs personnes ont démontré l’intérêt d’installer une cabane l’an prochain.

« On va probablement agrandir pour avoir une boucle de 1 km. Cette année, nous avions 70 cabanes et ça pourrait monter à au moins 80 l’an prochain », avance Lyne Tremblay.

À Roberval aussi on note une progression. Après avoir connu un creux avec 130 maisonnettes en 2017, il s’en ajoute quelques-unes par années. Et de nouvelles demandes de la part de familles ont été formulées. Il y a même des gens de Saint-Gédéon et Saint-Augustin qui se sont installés. Cette année, il y en avait 150.

Popularité

Toutes les activités à Roberval ont été populaires. Un engouement pour la location de fatbike a été constaté.

« Pendant les week-ends, ils étaient pratiquement tous loués. On regarde pour peut-être en acheter d’autres. Surtout des petits 20 pouces pour les jeunes. On n’en a pas, mais on a trouvé un fournisseur », précise Alexandra Fortin.

À Saint-Félicien, toutes les activités proposées ont attiré les foules.

« On a dû refuser du monde pour le souper de clôture. Le coin familial a été très utilisé. C’est une réussite sur toute la ligne. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des