Une première cohorte de finissants en P.E.I. à Saint-Félicien

Une première cohorte de finissants en P.E.I. à Saint-Félicien

<![CDATA[

C’est en présence de leurs parents et professeurs réunis à l’auditorium de la polyvalente Des-Quatre-Vents que 46 jeunes ont reçu jeudi dernier, le 13 janvier, leur attestation de succès dans le Programme d’Éducation Internationale (PEI).

De Mistassini à Saint-François de Sales en passant par Girardville, voilà la provenance de ces jeunes garçons et filles qui terminent leur parcours à la polyvalente Des-Quatre-Vents. Ils sont les premiers élèves à compléter le programme d’Éducation Internationale en ces murs. «Travail, acharnement, efforts, ténacité ont été leur marque de commerce » s’est empressé de dire l’animatrice Annie Hudon en lever de rideau. Ce programme a vu les jeunes réussir leur tout premier test d’admission en décembre 2004.

Contenu du programme.

En plus du diplôme d’études secondaires du ministère de l’Éducation Loisirs et Sports, les diplômés ont réussi les pages-fiches de huit familles de matières et complété et réussir un projet personnel au cours de la dernière année de leur secondaire. Faire et réussir une démarche de service communautaire à chaque année du programme a aussi fait partie de leurs objectifs.

Fierté de la direction de la polyvalente Des-Quatre-Vents

Le principal de la polyvalente, Patrice Boivin, a loué le travail accompli par les enseignants permettant à cette première cohorte d’atteindre les buts proposés. « Vous aurez, chers jeunes, une place de choix réservée dans votre école, comme étant les tout premiers à avoir réussi le programme de PEI. Le fort sentiment d’appartenance qui caractérise votre cohorte restera longtemps gravé dans notre mémoire Votre capacité à relever les défis pédagogiques et éducatifs en a impressionné plus d’un ». Il a également remercié les parents pour la confiance manifestée envers l’école dans la réussite de ce projet.

La commission scolaire du Pays-des-Bleuets, partenaire majeur du projet.

Le directeur général de la commission scolaire du Pays-des-Bleuets a fait un retour sur la naissance du projet. Il ne peut s’empêcher de montrer que cette cohorte de quarante-six jeunes est l’exemple flagrant d’un projet majeur qui a débuté en 2004. « La commission scolaire a été partenaire, mais le vrai défi est celui que vous vivez à l’intérieur de chaque établissement scolaire. Avec tout les personnels qui y ont cru, qui ont donné de leur temps, de leur coeur et surtout leur passion afin que vous puissiez, chers jeunes, ces cinq années de secondaire dans un projet tout à fait fantastique qui vous a permis de vous consacrer, de vous dépasser, d’apprendre ce qu’est la passion. N’ayez jamais honte de dire et montrer que vous êtes passés par un programme d’éducation internationale. Vous sortez transformés. Parents, soyez fiers de vos jeunes. Ce seront des leaders dans un futur pas si lointain ». En terminant, il a demandé aux jeunes d’aller aussi loin que leurs rêves les portent.

]]>

Partager cet article