Val-Jalbert: une saison hivernale qui dépasse les attentes

Louis Potvin
Val-Jalbert: une saison hivernale qui dépasse les attentes
Le site de Val-Jalbert a accueilli 33 000 visiteurs cet hiver. (Photo : courtoisie)

Le Village historique de Val-Jalbert a accueilli 33 000 visiteurs cet hiver. Un résultat qui dépasse les prévisions.

« Notre objectif optimiste était de 20 000 personnes. Ce qui inclut les entrées pour le club Ouiatchouan pour le ski de fond et la raquette. C’est une belle réussite pour nos deux organisations », mentionne le responsable du marketing, Charles Desbiens.

Ce succès, en plein contexte de pandémie, prouve à l’organisation que le potentiel hivernal est indéniable. L’an prochain, des activités seront ajoutées et de l’hébergement envisagé.

« On a beaucoup d’idées! On se garde des surprises, mais c’est certain que nous allons bonifier l’offre. Nous avons été très surpris par l’engouement suscité par la tire au bleuet. »

En effet, ce sont 300 kilos de bleuets qui ont été nécessaires pour fabriquer le sirop qu’on verse sur la neige comme pour la tire d’érable.

La direction estime que 90% des visiteurs étaient de Roberval et des environs. Un portrait de la clientèle sera dégagé au cours des prochaines semaines.

Plan de développement

Les activités hivernales se grefferont au nouveau plan de développement sur lequel le directeur général travaille.

« La pandémie nous montre qu’il faut innover. Je me penche donc sur les aménagements à faire pour assurer la pérennité du site pour la clientèle locale et provinciale et ajouter des éléments qui vont attirer les touristes. Il faut être prêt, car quand la pandémie va être derrière nous, les gens vont recommencer à voyager énormément », lance Patrick Savard.

Pour cet été, le téléphérique va reprendre du service et deux nouveaux sentiers d’interprétation seront proposés.

Subvention salariale

La direction a poussé un soupir de soulagement quand elle a pu finalement mettre la main sur le programme de subvention salariale du gouvernement du Canada.

Ce sont 87 employés qui ont pu s’en prévaloir pour une somme de 356 000 $.

« C’est très important pour nous, surtout que nous avons enregistré une baisse de 50% de nos revenus avec la baisse la clientèle l’été dernier. Par contre, il a fallu maintenir des dépenses de l’ordre de 80 à 90% d’une année normale. Il y avait donc un bon manque à gagner. »

Le Village historique de Val-Jalbert ne savait pas trop s’il était en mesure de se qualifier à la subvention puisque le site appartient à la MRC du Domaine-du-Roy.  Par contre, une corporation dotée d’un conseil d’administration assure la gestion du site.

« C’est cet aspect que nous avons fait valoir et notre député, Alexis Brunelle-Duceppe, nous a aidés énormément. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires