Vandalisme au Jardin des Ursulines : Le phénomène s’est amplifié cette année

Denis Hudon
Vandalisme au Jardin des Ursulines : Le phénomène s’est amplifié cette année
La présidente du Jardin des Ursulines, Michèle Claveau, montre l’endroit où un des quatre poteaux de soutien de l’œuvre en aluminium a été déboulonné. (Photo : Trium Médias – Denis Hudon)

Le Jardin des Ursulines à Roberval a été la cible de vandales au cours de la dernière semaine. Malheureusement, les actes de vandalisme se multiplient depuis le début de la saison estivale, ce qui inquiète grandement sa présidente, Michèle Claveau.

« Je suis découragée. On est tous des bénévoles qui travaillons fort pour offrir aux Robervalois et aux touristes une site exceptionnel et voilà que des personnes viennent détruire des biens collectifs », s’indigne Michèle Claveau.

Des balançoires, des tables à pique-nique et même une sculpture de l’artiste Léonard Simard ont été vandalisées.

Plusieurs graffitis ont été constatés sur des tables à pique-nique. Des coups de couteau ou à l’exacto ont aussi été portés aux toits en toile d’au moins trois balançoires.

« Dès le lendemain de l’installations de nos nouvelles balançoires, il y a eu du vandalisme et ça se répète encore aujourd’hui. On a dévissé des bancs de nos balançoires.

Et les vandales ont même commencé à déboulonner et aussi à arracher un poteau de soutien de l’œuvre en aluminium le Solstice de l’artiste Léonard Simard », se désole la présidente.

Les deux balançoires achetées en début d’été ont nécessité un investissement de l’ordre de 1 800 $.

Une surveillance collective

Celle-ci invite la population; marcheurs, coureurs, promeneurs, cyclistes à être les protecteurs de ce lieu en rapportant tout acte disgracieux auprès de la Sûreté du Québec.

Un agent de sécurité a été engagé ces dernières semaines afin de sécuriser les lieux. Il fait sa ronde de 7h à 23h. La Sûreté du Québec prend le relai maintenant après 23 h en effectuant une ronde.

Il est connu de toutes et de tous que plusieurs jeunes se rassemblent sur le site du Jardin, tard en soirée. Certains d’entre eux y font la fête et d’autres en profitent pour faire de mauvais coups.

« Ce que l’on souhaite aujourd’hui, c’est de sensibiliser la population, de faire de l’éducation et de la prévention. On voudrait garder ce site en bon état et au profit de toute la population », lance comme message la présidente. Elle espère qu’il sera entendu.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *