Vélo de montagne: Une année exceptionnelle attendue

Par Cédrick Boulianne
Vélo de montagne: Une année exceptionnelle attendue
Pour Alexandre Gagné-Villeneuve, le vélo de montagne est en pleine expansion et devient de plus en plus populaire, alors que la pandémie a permis à plusieurs de faire l’essai de ce sport. Photo courtoisie

La récente ouverture des pistes de vélo de montagne du centre Tobo-Ski a permis de démontrer l’enthousiasme que les adeptes du sport avaient pour le début de la saison.  

« La saison dernière a été excellente, les inscriptions de membres ont augmenté de 50 % et cette année, pratiquement tout ce qui est de vélo en magasin a été vendu, donc on s’attend à ce que ce soit encore plus achalandé que l’an dernier », mentionne le président du club Vélo 2 max, Martin Demers.  

Cette année, un montant de 50 000 $ a été investi par la MRC du Domaine-du-Roy, alors que le site est maintenant géré par la municipalité. Ce montant a servi à réaliser de nombreuses améliorations dans les sentiers.  

« Dans les travaux, le sentier Desjardins a été créé pour l’initiation aux plus jeunes. Ensuite, l’espace vélo-parc qui est le sentier d’habilité a été doublé et deux nouveaux sentiers verront le jour à l’automne prochain », ajoute-t-il. 

D’ailleurs, les nouvelles installations et quelques sentiers sont déjà accessibles depuis le 24 avril en raison de la température clémente.  Il s’agit d’un record puisque l’ouverture la plus hâtive a été un 5 mai et l’an dernier les sentiers étaient praticables à partir du 18 mai.  

Les compétitions 

Pour le volet compétitif, c’est beaucoup plus complexe que le simple plaisir de pédaler. Malgré les contraintes les inscriptions vont bon train, selon Alexandre Gagné-Villeneuve, qui est entraîneur pour le club Vélo 2 max de Saint-Félicien et pour Cyclone d’Alma. 

Il rapporte une soixantaine d’inscriptions et près d’une trentaine à Saint-Félicien, du jamais vu. Les groupes d’entrainement seront séparés pour s’assurer de réduire leur nombre. 

Pour ce qui est des compétitions, certaines devraient avoir lieu bien qu’il y ait encore de l’incertitude.  

« Dans les dernières semaines, cinq courses régionales et cinq provinciales annonçaient des dates de compétition. Malheureusement, le Mont Tremblant, a annulé ses compétitions pour l’été, à Baie-Saint-Paul elles ont été reportées à plus tard. » 

Selon l’entraineur, la date de la Fête nationale du Québec serait un point culminant du retour aux compétitions, puisque ce sont les dates que vise le gouvernement pour atteindre l’immunité collective. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires