Zones inondables dans Domaine-du-Roy : la situation rétablie

Louis Potvin
Zones inondables dans Domaine-du-Roy : la situation rétablie
Dans le décret initial, un résidence comme celle-ci dont le dénivelé avec la rivière est pourtant élevé, se retrouvait identifié comme située en zone inondable. (Photo : Trium Médias - Louis Potvin)

Les élus du Domaine-du-Roy se réjouissent des modifications apportées à la cartographie des zones inondables puisque la carte initiale était une aberration avec 323 résidences se trouvant en secteur inondables.

En effet, selon la carte déposée initialement, presque la totalité des résidences situées sur la Pointe de Saint-Méthode, le club de golf de Saint-Prime, l’Hôtel-Dieu de Roberval et l’ancienne usine Lactel à Chambord se retrouveraient dans des zones inondables.

Des secteurs qui dans la réalité ne sont pas à risque.

« Dans les faits il y a environ 40 résidences qui se trouvent dans des zones inondables. Elles sont situées dans ce que l’on nomme 0-20 ans et elles sont connues de nous. Elles sont situées dans les secteurs qui ont été inondés en 2017 et 2019 », explique Dany Bouchard, directeur du service de l’aménagement du territoire.

Pression

C’est justement avec les informations du département de l’aménagement du territoire que les élus ont décidé d’émettre un avis et faire des recommandations au gouvernement.

« Force est de constater que la délimitation de la ZIS par le gouvernement vient identifier près de dix fois plus de bâtiments résidentiels en zone inondable que ce qui fut réellement vécu sur le terrain. Pour les élus, si cette cartographie était adoptée dans la version finale du décret, cela créerait un impact majeur sur la fiscalité des municipalités riveraines du lac Saint-Jean. On veut la faire changer », mentionne le préfet de la MRC, Lucien Boivin.

Après révision, la nouvelle carte déposée par le ministère exclut désormais toutes les zones qui avaient été ajoutées à Chambord, Roberval, Saint-Prime, Saint-Félicien et Saint-François-de-Sales.

« Mes collègues et moi nous réjouissons grandement de la décision prise par le gouvernement relativement à la nouvelle délimitation de la zone d’intervention spéciale dévoilée ce matin. Cette décision est conséquente avec les orientations annoncées le 4 juillet dernier par la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Mme Andrée Laforest, selon laquelle la mise à jour de la cartographie permettrait d’exclure de la ZIS les terrains n’ayant pas été touchés par des inondations en 2017 et 2019 » indique M. Lucien Boivin, préfet de la MRC du Domaine-du-Roy.

Pour les propriétaires touchés, c’est toute une différence puisque le fait d’être situé en zone inondable leur interdisait tout possibilité de construire ou reconstruire un bâtiment.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des