Actualités

Temps de lecture : 1 min 3 s

Forêt : 56 millions de mètres cubes n’ont pas été récoltés

Le 08 octobre 2014 — Modifié à 00 h 00 min le 08 octobre 2014
Par

BOIS. La crise qui affecte l’industrie forestière depuis plusieurs années a fait en sorte que des volumes de bois importants n’ont pas été récoltés. Le Forestier en chef évalue à 56 millions de mètres cubes le volume de bois non récolté entre 2008 et 2013.

« Le ralentissement important des activités forestières, en raison d’une conjoncture économique défavorable, explique en bonne partie cette situation. Depuis, l’amélioration des conditions de marché provoque un accroissement de la demande en bois pour approvisionner les usines de transformation. L’accès à des volumes additionnels contribuerait au développement économique des régions forestières », a indiqué le Forestier en chef, Gérard Szaraz.

Une fois divers paramètres comme les feux de forêt, les aires protégées ou l’accessibilité au bois pris en compte, le Forestier en chef estime à 36 millions de mètres cubes les volumes potentiellement disponibles. De ce volume, 11 millions de mètres cubes se retrouvent dans des secteurs peu contraignants pour la récolte.

Gérard Szaraz rappelle toutefois qu’il appartient au ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs de décider de l’utilisation du bois non récolté. « Ces bois pourront, au choix du ministre, être laissés sur pied, être mis en marché par le Bureau de mise en marché des bois ou être vendus à des usines de transformation du bois », a-t-il expliqué.

Quoi qu’il en soit, ces volumes n’entraînent aucun changement dans les calculs de possibilités forestières actuellement en vigueur puisque ce bois avait déjà été considéré comme récolté pour la période 2008-2013.—S.T.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES