Vendredi, 14 juin 2024

Actualités

Temps de lecture : 58s

Mashteuiatsh réclame un modèle de financement qui réponde aux réels besoins en éducation

Yohann Harvey Simard
Le 18 mars 2021 — Modifié à 11 h 01 min le 18 mars 2021
Par Yohann Harvey Simard - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Mashteuiatsh réclame un modèle de financement qui réponde aux réels besoins en éducation. On estime que la formule actuellement en place met en péril le système éducatif de la communauté.

En effet, malgré ses promesses, le Ministère Services aux Autochtones Canada continue de défendre une formule de financement inadéquate qui compromet l’offre de services éducatifs de la communauté de Mashteuiatsh.

Cette formule provisoire cause de l’instabilité et une diminution substantielle du financement identifié pour Mashteuiatsh par rapport à ce qui était prévu dans l’entente globale de financement.

« Un écart à la baisse de plus de 1 million $ est anticipé pour Mashteuiatsh en 2021-2022, attribuable à cette formule de financement provisoire, ce qui est inacceptable et met en péril le système éducatif de la communauté pour lequel tant d’efforts ont été investis depuis la prise en charge de l’éducation dans les années 1980 », déplore le vice-chef aux relations avec les Premières Nations et les gouvernements de Pekuakamiulnuatsh Takuhikan, Charles-Édouard Verreault.

Malgré les tentatives répétées afin d’obtenir des explications claires de la part du ministère, les autorités en éducation de Mashteuiatsh ne sont pas en mesure d’établir de parallèle entre la réalité éducative de la communauté et les fonds reçus (nombre d'élèves, programmes offerts, etc.), alors qu’elles ont pourtant démontré avec précision les besoins. Qui plus est, les annonces du fédéral touchant la formule provisoire et les budgets alloués pour 2021-2022 sont constamment reportées.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES