Lundi, 22 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 10 s

Mairie de La Doré: Ghislain Laprise se décide

Yohann Harvey Simard
Le 30 septembre 2021 — Modifié à 09 h 41 min le 30 septembre 2021
Par Yohann Harvey Simard - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Ghislain Laprise a changé d’idée. Il sera candidat à la mairie de La Doré.

« J’avais dit que c’était plutôt non, mais après avoir rencontré plein de gens qui m’encourageaient et après en avoir discuté le weekend dernier avec ma conjointe et mes enfants, ils m’ont dit vas-y. J’ai donc déposé ma candidature lundi (20 septembre) », affirme le syndicaliste qui prendra sa retraite en novembre.

Ghislain Laprise avait gardé un goût amer de la dernière élection alors que Yanick Baillargeon l’avait remporté avec 51 voix de majorité.

« Moi, ce que je veux réussir, c’est de trouver des solutions pour éviter les fermetures de nos derniers commerces et essayer d’ajouter des services. Nous avons un beau village et il faut s’assurer de maintenir nos acquis. »

La fermeture de la quincaillerie, de la pharmacie et la réduction de soins en santé ont fait mal. On craint aussi une fermeture de l’épicerie s’il n’y a pas d’acquéreur.

Ghislain Laprise ne propose pas de solutions, il croit plutôt que ce sont les idées des citoyens et le travail du prochain conseil qui vont le guider dans cette volonté d’éviter la dévitalisation.

Forêt

C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il ne déposera pas de programme électoral. Il juge que celui présenté il y a quatre ans était peut-être trop ambitieux et que cela a pu lui nuire.

Comme Ghislain Laprise est président du syndicat de la scierie de La Doré, la situation forestière lui tient à coeur. Il va donc s’impliquer davantage, notamment au sein d’Alliance forêt boréale.

« Nous devons continuer à travailler pour notre forêt afin de conserver nos acquis. Avec le départ probable du maire de Dolbeau-Mistassini, Pascal Cloutier, je suis prêt à m’impliquer davantage. »

Ghislain Laprise fera la lutte à Katia Duchesne.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES