Vendredi, 12 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 56 s

Beaucoup d'investissements au Camping Saint-Félicien

Le 22 août 2011 — Modifié à 00 h 00 min le 22 août 2011
Par

Lorsqu'Yves Pelchat s'est porté acquéreur du Camping Saint-Félicien, il voulait tout simplement donner un pied-à-terre à la nombreuse clientèle de Pelchat Auto Caravane, dont il est l'actionnaire principal.

D'autres opportunités d'achat de campings existants ou de terrains à développer se sont présentées. Son père Marcel s'était toujours montré réticent à d'autres investissements de son fils dans divers domaines, avec la phrase classique « Yves, as-tu réellement besoin de cela ? ». Toutefois, il a été son principal motivateur pour l’achat du Camping Saint-Félicien. Après avoir lui-même fréquenté les lieux, le développeur qui sommeillait en Yves Pelchat y a vu des opportunités énormes de développement, d'agrandissement, d'ajouts divers.

Nouveautés

Suite à l'engagement d'un contrôleur, après quelque six mois de travail, l'acquisition du camping a pu se concrétiser : « J'ai fait l'acquisition des lots situés devant l'entrée principale du camping actuel et qui serviront pour de futurs projets que mon père et moi mijotons et comptons réaliser d'ici cinq ans », avoue Yves Pelchat avec la confiance et l'optimisme qui lui sied bien.

D'ici cinq ans, les usagers ne reconnaîtront pas ou peu les approches du camping actuel : « Quand je regarde ce qui se passe autour de nous, je constate que d'autres terrains de camping ont eu un coup de pouce de nos gouvernements. Il va bientôt être temps que ce soit notre tour. On ira bientôt frapper aux bonnes portes en espérant une écoute », ajoute Yves sous le regard complaisant de son père Marcel.

Pavillon multifonctionnel

Le nouveau pavillon multifonctionnel fait l'orgueil du Camping Saint-Félicien. L'extérieur, entièrement de bois torréfié provenant de la région, fait partie d'un investissement dépassant les 800 000 $. Les grosses poutres du complexe sont des pièces de bois rejetées par les scieries comme étant trop grosses ou dangereuses pour les machineries actuelles. Elles ont été récupérées et découpées selon les grandeurs désirées par un artisan de la région possédant un moulin à scie portatif.

« Le pavillon multifonctionnel a été dessiné selon ce que j'avais vu lors de mes voyages à travers le monde. Je voulais faire revivre un peu d'exotisme chez nous. C'est le cas avec les grandes portes qui s'ouvrent, laissant passer le soleil et le vent », ajoute Yves Pelchat.

De nouveaux chalets ont été érigés, différents de ceux existants. Tant le mobilier que la structure elle-même ont mis le bois en évidence. Quatre yourtes, situées sur des terrains entièrement boisés, font l'unanimité des campeurs qui y séjournent.

Il y a encore des possibilités d'agrandissement du Camping Saint-Félicien. Tant pour les utilisateurs saisonniers que permanents ou les véhicules récréatifs, des projets bouillonnent dans la tête d’Yves Pelchat, jeune entrepreneur qui nous a mentionné en terminant l'entrevue que « le Camping Saint-Félicien et son futur, c'est son projet de retraite ».

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES