Samedi, 20 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 48 s

Mashteuiatsh aux premières loges pour la canonisation de Kateri Tekakwitha

Le 02 octobre 2012 — Modifié à 00 h 00 min le 02 octobre 2012
Par daniel migneault

Le 21 octobre prochain, Kateri Tekakwitha accédera au rang des saintes de l'église catholique lors d'une cérémonie de canonisation prononcée par le pape Benoit XVI. Bien attentif parmi la foule à Place Saint-Pierre, dans la cité du Vatican, une trentaine de personnes de la communauté de Mashteuiatsh et des environs assistera à ce moment unique.

Il faut se rappeler que depuis 1987, Kateri Tekakwitha est la patronne spirituelle de la paroisse de Mashteuiatsh. Suite à l'annonce de la canonisation, un comité a été mis en place pour organiser plusieurs activités pour souligner l'heureux événement.

« Kateri Tekakwitha est très importante pour notre communauté. C'est une fierté pour notre peuple de la voir accéder au rang de sainte. C'est un grand honneur de participer à sa canonisation. C'est une personne inspirante pour toutes les Premières nations », affirme Jeannine Tremblay, conseillère déléguée au conseil Pekuakamiulnuatsh Takuhikan et présidente du comité organisateur.

« Kateri Tekakwitha est Iroquoise de naissance. Désormais, elle n'appartiendra plus seulement à un peuple, mais à toute la communauté catholique. Ce sera une fierté de voir une première autochtone accéder à la sainteté », ajoute l'abbé Jean Gagné.

Pour ce dernier, se rendre dans le berceau de l'Église catholique est une bénédiction. « Ce sera une première visite à Rome pour moi. C'est un rêve qui se réalise. J'ai aussi développé une dévotion à son égard dès 1981. Je me reconnaissais en elle. Quelques années plus tard, je me retrouve responsable de la paroisse Kateri Tekakwitha et je participerai à la cérémonie de canonisation. Je me sens privilégié de le vivre avec la communauté de Mashteuiatsh et aussi sur le plan de la foi », souligne M. Gagné.

Pierre Gill est conseiller en voyages pour le Groupe Voyages Québec. Il est aussi rédacteur pour le journal Pekuakamiulnuatsh. Ces deux rôles en faisaient une personne tout indiquée pour participer à l'organisation d'un voyage, qui se veut aussi un pèlerinage en quelque sorte.

Le voyage se déroulera du 18 au 26 octobre. Le périple prévoit aussi la visite de la ville de Rome de même qu'à Tivoli et Saint-François-d'Assise.

D'autres activités auront lieu au cours de l'année, dont une célébration prévue le 18 novembre pour souligner la canonisation de Kateri Tekakwitha.

Un peu d'histoire

Kateri Tekakwitha est née en 1656 à Ossernenon, aujourd'hui Auriesville dans l'État de New York aux États-Unis. Elle s'est convertie au catholicisme à l'âge de 20 ans, ce qui était mal vu dans sa communauté. Elle s'est enfuie vers Kahnawake où elle a passé sa courte vie à servir les siens. Elle est décédée à l'âge de 24 ans.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES