Vendredi, 12 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 51 s

Jocelyn Bouchard jette un regard critique sur Roberval

Le 19 septembre 2013 — Modifié à 00 h 00 min le 19 septembre 2013
Par

Lors de la dernière séance du conseil de Roberval, Gilles Otis et Jocelyn Bouchard ont officiellement annoncé leur retrait de la vie politique.

Jocelyn Bouchard a jeté un regard critique sur ses quatre dernières années à la table du conseil : « Ces quatre années n'ont pas été celles que j'espérais et en tentant de faire le bilan, j'ai été forcé de constater que les réalisations sont différentes des deux mandats précédents. Ce qui s'est réalisé relevait des années antérieures. Bien des projets ont été initiés comme les états généraux, piscine, relocalisation des organismes, couvent des Ursulines, relance du moulin, etc., mais rien de concret. Nous en sommes souvent restés au parler pour parler. Je dois de constater que le leadership à fait défaut. Peut-être aurais-je du crié haut et fort ces constats? » mentionne Jocelyn Bouchard.

Parmi les autres points qui irritaient M. Bouchard, figure la coupure entre la Ville et le développement du milieu des affaires : « L'Agence de développement, ce n'est maintenant qu'une coquille vide. Cela aura eu comme effet de couper les ponts avec le monde des affaires. L'apport de ces personnes était pour moi et la Ville de Roberval une source d'idées, d'expertise et de vision des dossiers qu'eux seuls peuvent expliquer. Dans certaines circonstances, cela aurait été profitable pour notre communauté et je demeure convaincu que les gens d'affaires se seraient fait un devoir de mettre l'épaule à la roue pour faire avancer notre ville », souligne le conseiller.

Autres élus

Gilles Otis a également pris sa décision, soit de se retirer après avoir siégé 10 ans à la table du conseil de ville : « Ce fût une expérience extraordinaire de représenter les gens de Roberval et de participer à l'évolution de notre ville. J'ai été responsable de quelques dossiers ce qui m'a permis de participer à la concrétisation de beau projet, soit l'agrandissement de la Bibliothèque, de la Marina, de la bordure lacustre, le centre sportif, le club de curling et j'en passe. Toutes ces réalisations sont dues à un travail d'équipe », mentionne M. Otis.

En ce qui a trait aux autres membres du conseil, rappelons que Jacques Dion avait mentionné son intention de ne pas solliciter un deuxième mandat au début d'août. Michèle Claveau réitéra sa candidature afin d'obtenir un troisième mandat, alors que Nancy Guillemette sollicitera un second mandat.

Cette dernière affirme que son premier mandat a été riche en apprentissages et qu'elle espère que la population lui fera à nouveau confiance afin de mettre des projets de l'avant. Rémy Leclerc, quant à lui, a décidé de poursuivre sa réflexion. Il se donne une dizaine de jours avant d'annoncer sa décision.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES