Vendredi, 12 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 5 s

La Doré veut relancer la filière du feuillu

Le 16 janvier 2014 — Modifié à 00 h 00 min le 16 janvier 2014
Par

La municipalité de La Doré investira 15 000 $ pour une mise à jour d’une étude de 2008 concernant le portrait de l’industrie du sciage du tremble pour tenter de relancer la filière du feuillu.

« En ce moment on a des opportunités pour utiliser le tremble en raison de la réduction des approvisionnements en résineux. Le tremble pourrait être utilisé dans les pâtes moins exigeantes au niveau de la résistance de la fibre », a indiqué le maire Asselin, lors de la dernière séance du conseil municipal.

La municipalité possède déjà une étude de faisabilité pour une usine de sciage de tremble qui date de 2008, mais qui aurait besoin d’être rafraichie. Cette étude comportait également un portrait du marché du tremble tel qu’il était au Québec à l’époque. « Il faut tout faire mettre ça à jour pour obtenir les chiffres de 2014 », a souligné Jacques Asselin.

Concrètement, la municipalité veut obtenir une mise à jour de tous les éléments financiers au dossier, de même que des technologies se rapportant à l’industrie du feuillu. Par ailleurs, l’étude initiale ne comprenait pas de volet lié à la transformation des résidus du sciage tels les copeaux, les sciures et les écorces, ce que voudrait obtenir la municipalité

La somme de 15 000 $ qui sera investie pour permettre cette mise à jour sera prélevée dans le Fonds de développement de la municipalité et sera versée à la Corporation d’aménagement et de développement de La Doré, qui sera en charge de faire réaliser la mise à jour par des consultants. —S.T.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES