Samedi, 20 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 6 s

Branchons les PME : G-NeTix critique l'approche de François Charron

Le 10 décembre 2014 — Modifié à 00 h 00 min le 10 décembre 2014
Par

ÉCONOMIE LOCALE. Avec le support des organismes de développement local, le chroniqueur François Charron débarque dans les régions du Québec afin de faire la promotion des outils de votresite.ca dans le cadre de l’Opération branchons les PME. Des entreprises locales offrent pourtant ce type d’expertise.

Pour un, Jonathan Hamel de l’entreprise G-NeTiX de Saint-Félicien, le problème ne réside pas tant dans la concurrence ou dans la visibilité qui est offerte aux produits de François Charron que dans le signal qui est envoyé.

« Le commerce électronique est un enjeu complexe. Une solution commerciale professionnelle peut demander de 150 à 200 heures de développement et nécessiter des sommes qui peuvent aller de 25 000 à 100 000 $. On ne peut pas prétendre qu’une solution qui est très sommaire et qui ne demande soi-disant que quelques minutes est convenable », explique Jonathan Hamel.

Celui-ci précise que pour sa part, il n’est pas en situation de concurrence avec ce qu’offre François Charron via les produits de votresite.ca. La visibilité dont ces produits font l’objet grâce au partenariat mis en place avec la SADC ne représente donc pas un problème pour l’entrepreneur de Saint-Félicien.

« Ce qui me dérange, c’est davantage l’impact que ça a. Le commerce électronique est un processus d’affaires complexe et ce n’est pas vrai qu’après une conférence et avec quelques produits sur internet on peut tout régler. Je pense que dans ce cas-ci, tout le monde est perdant, tant les firmes qui offrent des services professionnels que les commerçants dont les attentes ne seront pas comblées adéquatement », affirme Jonathan Hamel. —S.T.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES