Jeudi, 18 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 22 s

Programme d'infrastructures municipales d'eau : La fin d'une problématique pour Chambord?

Le 27 mai 2015 — Modifié à 00 h 00 min le 27 mai 2015
Par

INFRASTRUCTURES. La municipalité de Chambord voit du positif dans l'annonce réalisée par le ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, Pierre Moreau. La bonification de deux programmes adaptés aux réalités des petites municipalités pourrait permettre à la localité de remettre à neuf ses infrastructures d'eau potable.

« Le programme vient certainement régler une partie du problème. Le dossier est primordial, mais il n'avançait pas en raison des nombreuses demandes de précisions qui nous étaient soumises, ainsi que des trois changements de gouvernement que nous avons connus », souligne le maire de Chambord, Gérard Savard.

Le programme PRIMEAU dont bonifiera la municipalité de Chambord s'applique essentiellement aux municipalités de moins de 6 500 habitants et moins présentant une situation financière difficile. Ainsi, l'aide accordé à la localité pourrait atteindre 95 % du coût du projet de réfection des infrastructures.

« Encore aujourd’hui, plusieurs collectivités doivent composer avec des problématiques de mise aux normes liée à l’eau potable et aux eaux usées, sans avoir les ressources financières pour y faire face. Pour une question de santé publique, il est primordial que le gouvernement prenne ces facteurs en considération lors du calcul de l’aide financière pour la mise aux normes de ces infrastructures sanitaires », explique le président de la Fédération de municipalité du Québec, Richard Lehoux par voie de communiqué.

Bien que la localité de Chambord réalise deux fois par année le rinçage des conduites et fait l'entretien du réseau, le problème demeure en raison de la composition de l'eau : « Plusieurs particules telles le fer, le magnésium ou le carbone total donnent cette couleur jaune et brune à l'eau de la localité. Cela dit, l'eau demeure potable, mais c'est très désagréable pour la population. Le problème a tendance à se produire également alors que la demande d'eau est forte, comme lors d'un incendie », ajoute M. Savard.

Chambord pourra donc bénéficier d'un accompagnement adapté afin de favoriser la réalisation de ce projet prioritaire pour l'organisation municipale.—H.G.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES