Vendredi, 12 juillet 2024

Culture

Temps de lecture : 1 min 35 s

Un défi qui rallie les centres jeunesses

Le 26 juillet 2010 — Modifié à 00 h 00 min le 26 juillet 2010
Par daniel migneault

La randonnée «Une route sans fin» s'est arrêtée au Centre La Chesnaie de Roberval, le 1er juin dernier. L'événement a permis d'amasser 50 000$ pour la Fondation pour l'enfance et la jeunesse de la région.

Roberval a accueilli pour une première fois une escale de cette randonnée qui en était à sa troisième édition. Partie de Gatineau en Outaouais le 25 mai dernier, la délégation de cyclistes a parcouru quelque 1200 kilomètres et a visité 11 centres jeunesses dans autant de régions de la province. Le périple a pris fin le 2 juin à Chicoutimi.

Les jeunes et le personnel du Centre jeunesse du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont accueilli en grand les membres de la délégation. Ils ont tous mis la main à la pâte pour la préparation du souper spaghetti en plein air. Un orchestre s'est chargé de l'animation musicale.

Pierre Guay et Michel Bédard sont les deux instigateurs de ce périple. Les deux travailleurs oeuvrent à l'Institut Saint-Georges du Centre jeunesse du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Ils soulignent que près de 2000 personnes ont pédalé un tronçon de la randonnée pour cette édition, ce qui dépasse leurs attentes. «Notre projet gagne en crédibilité, mentionne Michel Bédard. Cette notoriété nous permet de faire connaître davantage la cause des centres jeunesse et que les jeunes en profitent. Je crois que nous servons de modèle pour ces gens, ce qui est très important.».

M. Guay espère que, au cours des prochaines années, la randonnée pourra toucher les 16 centres jeunesse du Québec. Il souligne également que l'escale à Roberval démontre que la mission régionale du Centre jeunesse du Saguenay-Lac-Saint-Jean. D'ailleurs, les idées ne manquent pour les prochaines éditions.

La directrice des services de réadaptation et d'hébergement du Centre jeunesse du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Danielle Bouchard, affirme que les jeunes qui fréquentent le centre apprécient grandement ce projet. Plusieurs d'entre eux ont d'ailleurs pédalé le dernier tronçon avant l'arrivée entre Roberval et Chicoutimi. «L'objectif de la randonnée est de rallier les jeunes et le personnel des centres jeunesse. Nos jeunes ont le goût de relever un défi. Ils se font souvent dire qu'ils ont des idées, mais qu'ils ne les rendent pas à terme. Les nouvelles sur les centres jeunesse sont souvent négatives. «La route sans fin» démontre qu'il est possible d'atteindre ses rêves et ses objectifs», soutient Mme Bouchard.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES