Samedi, 20 juillet 2024

Culture

Temps de lecture : 1 min 43 s

Les chiffoniers butants remportent la finale félicinoise de Cégeps en spectacle

Le 12 novembre 2012 — Modifié à 00 h 00 min le 12 novembre 2012
Par daniel migneault

Le trajet entre Chibougamau et Saint-Félicien aura porté fruit pour le groupe Les chiffonniers butants, car c'est lui qui a remporté la finale locale du Cégeps en spectacle du Cégep de Saint-Félicien.

C'est grâce à leur chanson intitulée Errance imaginaire que Keven Gauthier, Simon Lindsay, Alexandre Maher et Benjamin St-Pierre ont retenu l'attention des juges. Leur pièce très originale allait dans toutes les directions, sans jamais perdre sens. Rap, guitare, tam-tam, le public a eu droit à une prestation de haut niveau.

Les chiffonniers butants représenteront maintenant l'institution collégiale lors de la finale de l'Est qui se tiendra le 16 mars 2013 au Cégep de Rimouski.

En seconde position, c'est la prestation toute aussi originale d'Alexandre Picard qui s'est démarquée. Le jeune conteur s'est illustré grâce à sa présence sur scène et son histoire particulière sur la naissance du premier écologiste.

Finalement, c'est Lydia Cloutier qui s'est mérité le prix Coup de cœur du public. Seule sur scène avec sa guitare, l'artiste a interprété deux compositions originales où elle a présenté sa vision du bonheur et de l'amour à la fois mélancolique et avec un brin d'optimisme.

Tout un spectacle

Les spectateurs en ont vu de toutes les couleurs pendant la soirée. Alexandre Guertin a ouvert la soirée avec une prestation au piano précédée par une mise en scène digne de Pirates des caraïbes.

Jean-François Landry-Matte a profité de la tribune qui lui était offerte pour partager son message empreint de révolte sur la nécessité de changer notre société, le tout à l'aide d'un poème et d'une chanson.

Sébastien Fortin-Demers y est allé d'une prestation originale a cappela où l'humour était au premier plan avec les chansons de Patrick Groulx et d'une autre moins connue sur les nains à l'époque médiévale.

Dominic Carbonneau et Damien Chassagne ont réussi à intégrer le didgeridoo au sein de leur répertoire créatif. Quant à Philippe Rousseau, il a su démontrer son talent de guitariste et de compositeurs avec deux de ses chansons.

Marie-Philippe Théberge est joué trois de ses créations originales au piano.

On a aussi eu la chance d'entendre les belles voix d'Alexandra Belly, Cynthia Désaillers, François Lachance d'Étienne Genest et de William Allard. Ce dernier s'est d'ailleurs démarqué par le choix de ses chansons tirées tout droit d'un disque de chanson française des années 80. David Lanoue a présenté ses talents de batteurs. Les Désaccords ont mis un peu d'action pendant la soirée avec des chansons absurdes du groupe Les trois accords.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES