Jeudi, 18 juillet 2024

Culture

Temps de lecture : 2 min 9 s

Pascal Côté se laisse porter par la musique

Le 19 mai 2015 — Modifié à 00 h 00 min le 19 mai 2015
Par

MUSIQUE. Le Robervalois Pascal Côté est un véritable passionné. Voguant depuis son enfance dans le monde de la musique, ses projets l'ont porté jusqu'à, tout récemment à prendre la direction de la Société philharmonique de Montréal, ainsi que la direction du Chœur de l'UQAM.

« Dans ma famille j'entendais de l'accordéon, du piano, du chant et de la guitare. La musique a toujours été présente dans ma famille, autant du côté de mon père (Gaston Côté) et de ma mère (Aline Paquet). À partir de 15 ans, j'avais beaucoup de projets musicaux. J'ai commencé à enseigner au milieu de l'adolescence. Bref, dès mon plus jeune âge, je savais que je voulais gagner ma vie comme musicien et enseigner la musique », affirme Pascal Côté.

Le chemin n'a tout de même pas été simple, mais la passion étant plus forte que tout, Pascal Côté a cumulé les expériences : « J'avais des difficultés académiques à l'école. Par la passion, en me fixant des objectifs et par un travail rigoureux, j'ai compris que pour atteindre la réussite et le succès, il faut non seulement du talent, mais surtout du courage », précise-t-il.

Une formation en continu

Après des études en guitare au Collège d'Alma, Pascal Côté prend la direction de Montréal. Il étudiera en enseignement de la musique et en interprétation à la Faculté de musique de l'Université du Québec à Montréal. Il obtiendra un diplôme de 2e cycle en direction chorale à l'École de musique de l'Université de Sherbrooke. Par la suite, il se perfectionnera en direction auprès de nombreux enseignant, dont Miklós Takács qui sera une figure emblématique et une inspiration pour Pascal Côté.

« La sculpture du son m'a toujours intéressé. Le mélange des timbres et des instruments. La possibilité de sculpter un son avec plusieurs musiciens. J'étais autodidacte, mais en me perfectionnant dans le cadre de mes études j'ai pu apprendre et découvrir le langage musical et sonore. La découverte des orchestres, des ensembles et des timbres s'est ouverte à moi. J'ai vu la continuité qui s'offrait en moi. J'avais la possibilité de sculpter et de créer des sons », affirme M. Côté.

Une autre dimension

Pascal Côté est un artiste dans l'âme. Bien accompli du côté de la musique, il est également passionné des arts visuels, de la peinture et de la sculpture. La création est véritablement une passion : « La curiosité m'a toujours permis d'aller de l'avant de pousser plus loin mes projets. Il y avait toujours une recherche à savoir pourquoi je le réalisais, comment et dans quelle circonstance. Derrière chaque projet, j'ai une philosophie ou une vision souvent sociale ou environnementale », mentionne Pascal Côté.

« Je n'ai jamais rêvé à ses opportunités d'orchestre symphonique et de musique classique. La vie m'a apporté là à travers mon cheminement. J'ai le privilège aujourd'hui de pouvoir grimper sur une scène et raconter des choses », conclut M. Côté.

Pascal Côté est un amoureux de sa région natale. Ce dernier dès que l'occasion se présente vient s'y ressources. La forêt et les gens sont une inspiration pour Pascal. Cette fierté est source d'inspiration.—H.G.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES