Samedi, 20 juillet 2024

Sports

Temps de lecture : 1 min 20 s

Direction Calgary pour la patineuse de vitesse Maïka Robertson

Le 05 mai 2015 — Modifié à 00 h 00 min le 05 mai 2015
Par

PATINAGE DE VITESSE. Âgée de 15 ans, Maïka Robertson est une passionnée de patinage de vitesse. Ayant déjà obtenue le titre de championne canadienne dans sa catégorie d'âge, et tout récemment championne provinciale, la jeune femme n'a qu'un objectif en tête pour les prochaines vacances d'été, soit d'aller faire un camp d'entrainement à Calgary.

Depuis trois ans, Maïka espère pouvoir participer à ce camp d'été. Avec la participation financière de la Roulotte ThaïZone qui devient un commanditaire, la jeune femme croit bien pouvoir réaliser son rêve : « Tous les ans, je me questionnais à savoir si j'allais pouvoir participer. Le financement me causait toujours un problème. J'ai déjà des commanditaires que me supportent lors des championnats canadiens, mais le camp d'entraînement c'est un autre niveau », mentionne-t-elle.

Bien que la jeune patineuse enfile autant ses patins sur courte piste que sur longue piste, elle avoue avoir un véritable penchant pour cette dernière : « J'aime beaucoup la vitesse que procure la longue piste. Je me sens libre, car la glace est grande. Nous ne faisons pas seulement tourner. Il y a un véritable sentiment de liberté. Par contre, il est impossible de faire du patinage sur longue piste en période estivale au Québec. Il y a seulement trois anneaux couverts au Canada, qui permettent aux athlètes de se perfectionner en été comme en hiver », mentionne Maïka Robertson.

Six jours sur sept, Maïka Robertson est à l'entrainement. Celle-ci a déjà un plan bien établi afin de se perfectionner dans sa discipline chouchou et ainsi atteindre son but ultime, soit participer à des championnats du monde : « L'objectif d’avancé dans ce sport, nous pousse à aller où il y a des anneaux. Je compte aller au Cégep à Québec, afin de pouvoir me perfectionner et de développer. Je crois que quand tu aimes ton sport, tu fais nécessairement les efforts pour ainsi devenir meilleur », conclut-elle.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES