Samedi, 20 juillet 2024

Sports

Temps de lecture : 2 min 35 s

Philippe Guertin en route pour le Championnat du monde

Le 28 juillet 2016 — Modifié à 00 h 00 min le 28 juillet 2016
Par

NAGE. Le 10 km FINA comptait sur une imposante participation de nageur du Canada, et ce, autant pour les hommes que les femmes. Pour la grande majorité d’entre-deux, il s’agissait d’une étape importante pour les nageurs canadiens, car cette épreuve leurs permettait d’accéder au en 2017.

Finalement, c’est le Canadien Philippe Guertin qui a touché la plaque en premier, suivi de près par l’Américain Charles Peterson, ainsi que l’Allemand, Andreas Waschburger. Encore une fois, le 10 km FINA a offert un finale exceptionnelle, car les 10 premiers nageurs ont franchi la ligne dans un intervalle de 55 secondes. Vingt nageurs prenaient part à cette épreuve et trois ont été retirés des eaux.

Guertin a fait une démonstration impressionnante en conservant la position de tête du début à la fin. Une stratégie qu’il n’avait pas envisagée et qui l’a obligé à conserver sa motivation.

« Je ne pensais qu’à tourner mes bras le plus rapidement. J’ai trouvé les deux derniers tours très stressants, car je savais que j’avais une chance de gagner. Je ne voulais pas trop regarder en arrière. Je suis vraiment content. Durant toute la course, j’espérais ne pas casser », affirme Guertin.

Le fait de participer à deux épreuves longues distance dans un intervalle de 48 heures inquiète le nageur.

« Avec ma performance au 10 km, j’ai de la confiance pour l’épreuve de samedi. Par contre, deux jours pour se remettre du 10 km, ce n’est vraiment pas évident. Je n’ai comme seul plan que de rester coucher dans mon lit et manger des pâtes », souligne le nageur qui a complété l’épreuve dans un temps de 1 h 57 min et 05 secs.

Au classement, Éric Hedlin est le second Canadien à avoir complété l’épreuve. Seize secondes derrière Guertin, il accède également aux mondiaux de 2017.

Xavier Desharnais, double vainqueur du 32 km, n’a pas offert la performance qu’il aurait souhaitée. Il a décroché la 13e position, avec un temps de 2h 01min et 56 secs. Celui-ci a avoué que la distance de samedi lui trottait en tête.

« Quand j’ai vu l’avance des autres nageurs, j’ai décidé de me concentrer sur le 32 km. Pour Natation Canada, le 32 km n’a pas d’importance, comparativement au 10 km qui est une épreuve olympique. Pour moi, le 32 km est significatif. Ici, c’est la plus belle course du circuit, en fait la plus belle course d’eau libre tout court. Pour moi, c’est important d’être compétitif et de donner un bon spectacle », explique le nageur.

Grande présence canadienne

Huit Canadiennes ont participé à l’épreuve du 10 km FINA sur un total de 13 participantes, afin de décrocher l’une des deux places disponibles pour la Coupe du monde de nage en eau libre de 2017.

La Canadienne Stéphanie Horner a tenu tête aux autres nageuses avec un temps de 2h 06min et 15secs. Horner était déjà classée pour les Championnats du monde de 2017 en raison de sa qualification aux Jeux olympique de Rio. Horner en sera à sa troisième participation aux Olympiques. Elle a participé aux épreuves en piscine de Beijing en 2008 et de Londres en 2012, mais c’est à l’épreuve en eau libre qu’elle a obtenu son ticket pour les Jeux de Rio.

Idem pour le nageur Richard Weinberger de Kitsilalo en Colombie-Britanique. Médaillé de bronze aux Jeux olympiques de 2012, celui-ci a en main son billet pour les Jeux olympiques de Rio, mais également pour les Championnats du monde de 2017.

Jade Dusablon et Breanne Siwicki sont les deux Canadiennes qui ont décroché leur place pour le Championnat de nage en eau libre.

Sabryna Lavoie a complété le 10 km dans un temps de 2h 12min et 41secs, se classant au 10e rang.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES