Alexandre Villeneuve champion canadien de culturisme

Alexandre Villeneuve champion canadien de culturisme

C’est en compagnie de sa conjointe, Ann Turgeon-Boulanger , qu’il ira défendre les couleurs canadiennes aux prochains championnats mondiaux, en Thaïlande, du 11 au 17 décembre prochain.

Alexandre Villeneuve de Saint-Félicien a conservé son titre de champion canadien en culturisme, toutes catégories, lors des derniers championnats qui ont eu lieu à Gatineau le 20 octobre dernier.

«C’est la deuxième fois de suite que je suis champion toutes catégories. C’est la première fois que cela arrive dans la Fédération», avoue fièrement l’athlète.

Organisé par Physique Canada, l’événement réunissait des dizaines d’athlètes venus d’un peu partout au pays.

Thaïlande

Grâce à ces bons résultats, Alexandre prendra l’avion vers Chiang Mai, en Thaïlande, où se tiendront les 10e championnats mondiaux WBPF.

«C’est la première fois que je vais prendre l’avion pour voyager vers un autre pays. Ça me stresse un peu, mais je vais essayer de bien planifier mes choses d’ici là.»

Du 11 au 17 décembre, ils seront plus de 600 athlètes provenant de 80 pays à s’affronter pour le titre de champion mondial.

«Je serai le seul représentant canadien. Comme mon entraîneur ne pouvait pas m’accompagner, j’irai avec ma blonde.»

Sa conjointe Ann Turgeon-Boulanger, avec qui il partage dorénavant sa passion, a terminé troisième dans la division débutante aux championnats de Gatineau.

Pas question de dopage

Physique Canada se targue d’être la seule organisation à effectuer des contrôles antidopage pendant et après les compétitions. «À mon humble avis, Physique Canada est la fédération la plus sérieuse en ce qui concerne les tests antidopage.»

Pour le Félicinois, cet aspect importe beaucoup, lui qui ne voyait pas ce sport du même œil à ses débuts.

«À la base, je le fais pour ma santé, bien avant de vouloir des gros bras! Je priorise ma santé avant tout. J’ai commencé à 26 ans. J’aurais débuté avant, mais je pensais que ça n’existait pas des compétitions naturelles.»

Région bien représentée

Celui qui enseigne l’éducation physique à l’école Carrefour Étudiant à Saint-Méthode, admet que la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean est très bien représentée dans le monde du culturisme.

Simon Trottier, qui fut jadis son élève, a gagné dans la catégorie des poids lourds pro.

«La région est vraiment dominante. Par exemple, le top-3 aux derniers championnats canadiens était composé de gars d’ici. C’est quand même spécial. Il y a de la relève et le calibre est bon.»

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des